"Il eût mieux valu ne pas être lâche" : une agence d'architecture invoque "un piratage" après une violente réponse à un candidat d'origine syrienne

Population
DirectLCI
DISCRIMINATION - Un jeune étudiant syrien en architecture a reçu, en réponse à une candidature dans une agence, une injonction à "ne pas être lâche" et à rester dans son pays en guerre "pour le défendre". Contactée par LCI, l'agence en question plaide le piratage de sa boîte mail.

Il est toujours sous le choc de ce message, reçu ce vendredi 1er mars aux alentours de 10 heures. Omar Elwani, 28 ans, est un jeune Syrien, étudiant en architecture à l'université de Bordeaux. Pour valider son cursus, il a désormais besoin de trouver un stage ou un travail dans son domaine. C'est pourquoi, le 28 février dernier, il postule auprès d'une agence d'architecture dénommée KDA. Dans sa prise de contact via le formulaire du site, il détaille son parcours universitaire, débuté en Syrie puis en Jordanie. Un mail initial, avec CV et lettre manuscrite de motivation, que LCI a pu consulter. 


La réponse qu'il reçoit est d'une grande violence : "Vous n'avez pas d'expérience, et nous recherchons des personnes productives et expérimentées (au moins 5 ans) sur Autocad Architecture 2015. Quand au fait (sic) que vous ayez quitté votre pays parce qu'il était en guerre, il eut mieux valu ne pas être lâche et rester pour le défendre. Bonne continuation."

Des excuses par mail

Cette réponse, qu'Omar a depuis partagée sur Twitter, provoque l'indignation de nombreux internautes. LCI a pu contacter la boîte d'architecture, qui, de son côté, plaide le piratage de sa boîte mail. "Notre webmaster nous a indiqué que notre boîte de contact a été piratée il y a deux semaines. L'hébergement va être sécurisé. En attendant, cette réponse ne vient pas de nos équipes. D'ailleurs, ce n'est pas la première fois que cette boîte mail est piratée, nous recevons des attaques de partout" nous explique-t-on.


L'agence nous indique également avoir pris contact dans la journée avec le jeune homme pour présenter des excuses. Dans ce message que nous avons pu consulter, le webmaster indique en effet que la boîte mail a été piratée, mais que l'agence ne parvient pas à déterminer si le mail en question provient d'un collaborateur ou d'une personne mal intentionnée. L'agence, enfin, propose un entretien au jeune homme. Auprès de LCI, Omar Helwani précise qu'il ne compte pas s'y rendre. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter