"Il faisait des commentaires pour se stimuler" : une jeune femme expose l'homme qui se masturbe devant elle dans le métro

"Il faisait des commentaires pour se stimuler" : une jeune femme expose l'homme qui se masturbe devant elle dans le métro

Population
DirectLCI
HARCÈLEMENT SEXISTE - Une jeune femme expose sur Twitter les faits de harcèlement sexuel qu'elle a subis dans le métro parisien, mercredi 12 décembre. On peut voir dans ses images un homme se masturber devant elle puis la suivre et la regarder de manière très insistante. Contactée par LCI, elle indique ignorer encore si elle souhaite porter plainte.

La vidéo dure 1 minute 20 à peine. Le temps de montrer une nouvelle scène de harcèlement sexuel à l'encontre d'une jeune femme, dans le métro parisien. Les images, issues d'une story Snapchat, ont été filmées par l'usagère elle-même, Safiétou, âgée de vingt ans. 


Elle parvient à filmer l'homme qui, assis en face d'elle, se masturbe par-dessus son pantalon, puis la suit dans sa correspondance et après son changement de rame. Contactée par LCI, elle raconte : "La scène s'est passée hier (mercredi 12 décembre, ndlr) vers 18 heures, d'abord dans la ligne 7. Je suis montée à la station Fort d'Aubervilliers, lui est arrivé après. J'étais assise sur les sièges du fond, groupés par trois et il est venu se mettre en face de moi. Déjà, j'ai compris ce qui allait suivre rien qu'à son regard. On les reconnaît, en fait..."

Il faisait des commentaires pour se stimulerSafiétou

Elle poursuit : "Il a commencé à se toucher. Il faisait des commentaires pour se stimuler. J'ai sorti mon portable, mais je n'ai pas tout filmé. A un moment, il s'est même penché vers ma jambe en se touchant. C'était très long, mais je n'étais même pas choquée. Une dame s'est assise à une place de moi, mais elle n'a rien dit."


Safiétou sort alors de la rame à la station Palais Royal Musée du Louvre. Dans l'escalator, elle s'aperçoit que l'homme l'a suivie. "C'est là qu'il me propose d'aller boire quelque chose et de me raccompagner plus loin..." dit-elle. Dans la vidéo, on entend la jeune femme refuser poliment. Alors qu'elle monte dans la ligne 1, l'individu se tient toujours à ses côtés. "Il restait là" se souvient-elle, "il m'a encore suivie quand je me suis assise sur un strapontin". Là encore, les images qu'elles a filmées corroborent ses dires : on voit en effet l'homme - même blouson noir, mêmes écouteurs blancs - la dévisager à plusieurs reprises. Safiétou nous explique qu'il a finalement quitté la rame lorsqu'un flot de voyageurs est entré un peu plus loin, même si elle ne se souvient plus de la station exacte. "Il a peut-être pris peur en comprenant que je le filmais", avance la jeune femme. 

Pas encore de plainte

Ces faits de harcèlement sexuel ainsi relatés sur les réseaux sociaux ne sont pas sans rappeler l'histoire d'Adélaïde, qui avait elle aussi exposé un agresseur présumé sur Twitter. Cette usagère avait finalement été contactée par la sûreté départementale des transports et une enquête avait été ouverte. 


Pour l'heure, Safiétou n'a reçu aucune nouvelle des autorités. Le CM de la RATP lui a toutefois conseillé de prendre contact en message privé. Contactée par LCI, la sûreté départementale n'a pas encore donné suite à nos sollicitations. La jeune femme nous indique ne pas avoir décidé encore si elle comptait - ou non - porter plainte. Elle est toutefois consciente de détenir un élément matériel déterminant dans le cadre d'une éventuelle enquête : le visage de l'homme est clairement identifiable dans les images qu'elles a tournées. En attendant, sa vidéo est largement partagée. "En commentaires, les gens sont choqués", constate Safiétou, "même si certains me disent que j'aime ça parce que j'ai réagi calmement. Mais je voulais montrer cela, c'est pour ça que j'ai sorti mon téléphone. Souvent, on ne nous croit pas ou on minimise. Ce genre d'acte est complètement banalisé."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter