Ile-de-France : a-t-on vraiment installé des radars contre les motos bruyantes ?

Population

Toute L'info sur

À la loupe

A LA LOUPE - L'association BruitParif entend limiter les nuisances sonores en Ile-de-France grâce à des capteurs, dont un est déjà installé dans la vallée de la Chevreuse. Mais le dispositif, rendu possible par un amendement adopté en juin dernier, n'en est encore qu'au stade de l'expérimentation.

L'info est reprise en boucle par les sites spécialisés. Sur les forums de motards, depuis plusieurs jours, on s'alarme de l'installation de futurs radars contre les motos bruyantes. Qu'en est-il exactement ? 


Pour l'heure, on ne peut parler que d'une expérimentation, nous explique Fanny Mietlicki, directrice de l'association Bruitparif,  "centre d'évaluation technique de l'environnement sonore" soutenu et principalement financé par la région Ile-de-France. Dans le cadre de cette phase de test, un capteur a été installé sur la route départementale 91, en vallée de Chevreuse, en partenariat avec la communauté de communes de la Haute Vallée de Chevreuse.  

Repérer l'origine des nuisances sonores

L'idée générale de la démarche, nous explique la directrice de l'association, est de "détecter la provenance du bruit et de mesurer le niveau de la nuisance sonore". Ce capteur, prénommé "Meduse", vise donc à "sectoriser le bruit pour mieux le réguler". Mais le but, à terme, est effectivement de faire évoluer ce simple capteur vers un vrai radar... Pouvant sanctionner les conducteurs. 


"Pour cela, il faudrait le coupler à un lecteur de plaques d'immatriculations, ce qui n'est pas encore le cas aujourd'hui" reprend Fanny Mietlicki, qui estime à environ deux ans l'échéance de mise en service effective. "Il y a encore du travail pour pouvoir placer un capteur de plaques qui soit homologué, entrer en phase de test, etc." Une expérimentation qui est rendue possible par un amendement, adopté en juin dernier par l'Assemblée nationale dans le cadre de la loi d'orientation des mobilités. Jean-Noël Barrot, député MoDem à l'origine de cet amendement, oeuvre précisément dans la circonscription où a été installé le prototype "Meduse". 

En vidéo

Nouveaux radars : de quoi sont-ils capables ?

Expérimentation à venir à Paris

A terme donc, deux pistes sont envisagées afin de pérenniser ce dispositif. Le capteur devra pouvoir flasher les véhicules à la volée (c'est-à-dire sans que le véhicule ne s'arrête). Soit il sera manié par un agent des forces de l'ordre, soit il sera automatique. En attendant, l'association l'assure : "Nous ne sommes pas anti-motards. L'idée, c'est vraiment de cibler des comportements gênants, souvent liés à des véhicules débridés."


Outre la RD91 où sont principalement ciblées les grosses cylindrées, une autre expérimentation est en cours à Villeneuve-le-Roi  (Val-de-Marne) où les capteurs sont déjà positionnés mais pourraient être déplacés en septembre. A Paris, des capteurs seront placés d'ici la rentrée dans les rues des 15e et 8e arrondissements. 


Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter