Incendie à Martigues : plus de 1000 hectares de forêt dévastés, 2700 personnes évacuées

Vus du ciel, les abords de la Côte Bleue sont défigurés, partis en fumée. Dans la nuit de mardi à mercredi 5 août, le feu a ravagé plus de 1 500 hectares de forêt. Les personnes évacuées ont découvert ce matin un décor de film catastrophe.
Population

FEU - Un violent incendie est toujours en cours ce mercredi 5 août près de Martigues (Bouches-du-Rhône). Malgré la mobilisation de plus de 1800 pompiers, plusieurs centaines d'hectares ont brûlé. De nombreuses personnes ont également été évacuées.

Les flammes dévorent la Côte Bleue. Un important incendie s'est déclaré mardi soir près de Martigues, sur le littoral méditerranéen à l'ouest de Marseille. Favorisé par de fortes rafales de vent, le feu de forêt s'est rapidement étendu, si bien que plus de 800 hectares avaient déjà été ravagés à 22h. Quelque 1800 pompiers sont toujours à pied d'oeuvre mercredi dans "une lutte difficile" contre les flammes. Un responsable des pompiers des Bouches-du-Rhône a néanmoins affirmé que "le feu est contenu" et sur le point d'être "fixé"

L'incendie a désormais détruit plus de 1000 hectares malgré le renfort d'un important détachement aérien : sept Canadairs, deux Dash, des hélicoptères bombardiers d'eau et des avions Pélican de la sécurité civile. Les pompiers indiquent que l'"incendie évolue favorablement, mais il n'est pas maîtrisé", ajoutant qu'aucun "blessé grave [n'était] à déplorer, mais les dégâts matériels restent à évaluer"

"C'était la panique, on voyait les flammes se rapprocher"

Plus de 2700 personnes, ont été évacuées dans la soirée et ont passé la nuit dans des gymnases de Martigues. Parmi eux, de nombreux touristes séjournant dans huit campings du littoral méditerranéen à Martigues et Sausset-les-Pins. Certains ont même été rassemblés sur la plage avant d'être évacués par la mer dans une opération coordonnée par la police et les marins-pompiers. Arnaud Louis, de la DDSP13, indique que "les policiers ont sauvé des centaines de personnes qui étaient dans une situation périlleuse, sur la toute plage des Tamaris, avec des enfants en bas âge alors que les flammes menaçaient".

De nombreux évacués demeurent sous le choc. "On voyait les flammes depuis la route, on avait l'impression de s'engloutir dans le feu", lance Patricia Gribovalle, 47 ans, en larmes. "Je n'ai jamais vécu ça", ajoute-t-elle. Maryse Escuder, 83 ans, raconte aussi : "c'était la panique, on a dû descendre sur la plage et on voyait les flammes se rapprocher". 

Lire aussi

Dans la soirée, Gérald Darmanin s'est rendu sur les lieux de la catastrophe. Il a salué le travail des pompiers avant de déplorer "un drame pour la biodiversité des massifs des Bouches-du-Rhône".  

A noter que certaines routes du secteur ont été fermées, dont une portion de l'autoroute A55 entre Marseille et Martigues.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent