Incendie de Notre-Dame : 72% des Français voient les dons des milliardaires comme "une bonne chose"

Population

Toute L'info sur

Incendie à Notre-Dame : un symbole de Paris dévasté par le feu

OPINION - Selon un sondage Odoxa pour France Inter, L'Express et la presse régionale publié ce mardi, 72% des Français ont trouvé que les dons annoncés par plusieurs milliardaires et grandes entreprises étaient une bonne chose.

Une semaine après l'incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, un sondage Odoxa pour France Inter, L'Express et la presse régionale montre comment les Français ont vécu l'événement. Parmi les enseignements de cette enquête : 72% des personnes interrogées pensent que les dons annoncés par plusieurs milliardaires et entreprises sont "une bonne chose car ce sera utile pour la reconstruction de la cathédrale".

Si le milliard de dons récolté a fait polémique, notamment les sommes offertes par les grandes fortunes comme les familles Arnault et Pinault, le sondage montre que les Français sont loin d'en faire un sujet de controverse. Seuls 28% d'entre eux estiment que c’est "une mauvaise chose car il est indécent de voir ces gens fortunés se faire de la publicité en profitant de ce drame".

Lire aussi

Des disparités en fonction des sensibilités politiques

De fortes disparités apparaissent cependant selon l’orientation politique des sondés. Ainsi, 55% des sympathisants LFI pensent qu’il s’agit d’une mauvaise chose "car il est indécent de voir ces gens fortunés de se faire de la publicité en profitant de ce drame", selon les termes du sondage. Ils sont néanmoins 45% à penser qu'il s'agit d'une bonne chose. 

Du côté des sympathisants PS, ils sont 60% à y voir une bonne chose, 40% une mauvaise. Chez ceux de LaREM, 91% une bonne chose, 9% une mauvaise. Ceux de LR, 82% une bonne chose, 18% une mauvaise. Et enfin, ceux du RN, 66% une bonne chose, 32% une mauvaise (2% ne se prononcent pas).

En vidéo

Notre-Dame de Paris : que faut-il reconstruire en premier ?

Les Français majoritairement choqués par l'incendie

Au delà des dons et de l'argent récolté, l'enquête montre 85% des Français interrogés ont été choqués (42% assez choqués et 43% extrêmement choqués) par l'incendie de la cathédrale parisienne. Sur les 43% de personnes extrêmement choquées, la majorité sont des CSP+ (40%, 47% chez les cadres) et des habitants de la région parisienne (48%). Les CSP- ne sont que 36% à avoir été extrêmement choqués, et 29% pour les ouvriers. Des disparités apparaissent également selon l’âge : 59% des 65 ans et plus ont été extrêmement choqués, contre 32% des 25-34 ans. 

Lire aussi

Lorsqu’on analyse l’orientation politique des sondés, on remarque que seuls les sympathisants La France insoumise  et Rassemblement national ont été moins choqués que la moyenne nationale, avec des taux atteignant 76% pour les premiers, et 81% pour les seconds. En revanche les sympathisants du Parti socialiste, de La République en marche et des Républicains ont été plus choqués que la moyenne nationale, respectivement à 90%, 96% et 96%.

Quid du traitement médiatique ?

Alors que les médias ont beaucoup parlé de l'incendie, 52% des sondés estiment qu'ils ont accordé à cet événement le traitement qu’il méritait, et 45% qu’ils en ont trop fait. Les personnes qui ont été le moins choquées par l’incendie sont celles qui pensent le plus que les médias en ont trop fait. 

C’est l’avis par exemple de 55% des habitants des villes moyennes, contre 37% des habitants de l’agglomération parisienne ; et de 58% des inscrits à Pôle emploi, contre 31% des cadres. 56% des sympathisants LFI pensent également que les médias en ont trop fait, contre 34% des sympathisants LaREM et 28% des sympathisants LR.

Voir aussi

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1003 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés par Internet les 17 et 18 avril. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter