Inondations meurtrières : une aide gouvernementale de 20 millions d'euros pour les Alpes-Maritimes

 Olivier Dussopt  a annoncé une aide de 20 millions d'euros à destination des Alpes-Maritimes.

Photo prise le 12 octobre 2020.

TEMPÊTE ALEX - Le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt a annoncé ce mardi qu'une enveloppe de 20 millions d'euros allait être prochainement débloquée pour les Alpes-Maritimes. Le département du sud de la France a été touché par des crues exceptionnelles en octobre.

"Nous allons ajuster un certain nombre de programmes", notamment "ouvrir 20 millions d'euros" dans le cadre de la mission "cohésion des territoires" pour "aider le département des Alpes-Maritimes qui a besoin de ce soutien". Après le vote en première lecture du projet de budget 2021 à l'Assemblée Nationale, Olivier Dussopt a témoigné du soutien du gouvernement aux communes du sud de la France touchées de plein fouet par la tempête Alex. Gravement frappé par d'importantes crues, le département des Alpes-Maritimes va donc être soutenu par l'État à hauteur de 20 millions d'euros.

Toute l'info sur

Tempête Alex : la désolation dans les Alpes-Maritimes

Des annonces insuffisantes pour Estrosi

Le maire de Nice Christian Estrosi s'est, lui, insurgé contre ces annonces qui ne prendraient pas en compte la situation de sa ville. "Je m’étonne que le gouvernement ne parle pas de la Métropole Nice-Côte-d’Azur, alors que nous avons pourtant évalué à près d’un milliard d’euros le montant total des dégâts sur l'ensemble de nos infrastructures et de nos réseaux", a t-il ainsi souligné.

Les crues du 2 octobre ont littéralement dévasté d'importantes parties des vallées de la Vésubie et de la Roya dans l'arrière-pays niçois. Des travaux colossaux de reconstruction des routes, de ponts, des réseaux d'eau et d'électricité, sont nécessaires pour un coût total estimé à au moins un milliard d'euros. 

Le bilan humain s'élève à 9 morts mais demeure provisoire. Il reste neuf personnes toujours portées disparues, selon le parquet de Nice. Le bilan est long et difficile à établir notamment en raison de corps exhumés des cimetières qui ont été emportés par les flots. Cette situation complique le travail des gendarmes pour identifier les victimes réelles des récentes intempéries.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Variants du coronavirus : le Haut Conseil de la santé publique déconseille certains masques en tissu

Jean-Pierre Bacri, le bougon préféré du cinéma français en cinq répliques cultes

Lire et commenter