"J'ai l'impression d'être blessée personnellement" : les Nantais sous le choc après l'incendie de leur cathédrale

"J'ai l'impression d'être blessée personnellement" : les Nantais sous le choc après l'incendie de leur cathédrale

ÉMOTION - Samedi matin, vers 7h45, un important incendie s'est déclaré dans la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, ravageant notamment le grand orgue de l'édifice religieux. Pour les Nantais, il s'agit d'un véritable déchirement.

"Pourquoi toucher encore une cathédrale, un lieu historique ?". Ce samedi matin, des centaines de Nantais se sont rassemblés, incrédules, devant la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes. L'occasion pour eux de se recueillir et d'afficher leur soutien aux pompiers, quelques heures après l'incendie qui a frappé l'édifice religieux. Le feu s'est déclaré très tôt dans la matinée, vers 7h45, près de 48 ans après un premier incendie qui avait ravagé le toit de la cathédrale, le 18 janvier 1972.

Pour les riverains, cet incendie ravive le douloureux souvenir de l'incendie de Notre-Dame-de-Paris, survenu le 15 avril 2019. "Je suis bouleversé par cette journée, je comprends les Parisiens quand ils ont été bouleversés aussi" indique l'un d'entre eux au micro de TF1.

Toute l'info sur

L'incendie de la cathédrale de Nantes

L'histoire de Nantes a été touchée, les Nantais ont été touchés.- Mathieu, habitant de Nantes sur les lieux de l'incendie.

Lire aussi

"Ça fait mal parce que je l’ai toujours connue. Il ne faudrait pas que cela recommence" déclare un homme relativement âgé, les larmes coulant sur ses joues. Pour une autre Nantaise venue se recueillir près de la cathédrale, "c’est plus qu’un symbole, ce sont des racines" qui sont endommagées par cet incendie. Pour Mathieu, un des premiers sur place après le drame, "l’histoire de Nantes a été touchée, les Nantais ont été touchés et la France a encore été touchée".

Certains habitants, comme Cécile Combre, ont assisté à la scène depuis leur balcon, impuissants. "Huit heures du matin, j’arrive ici, et je découvre la façade embrasée" raconte Cécile, dont le balcon donne sur la cathédrale, avant d'ajouter : "Cela me fait de la peine parce que c’est un monument qui raconte toute l’histoire de la ville. C’est aussi l’église qui est la plus proche de chez moi et il m’arrive de m’y recueillir, donc je suis de nouveau dans la peine et j’ai l’impression qu’on m’a blessée personnellement."

C’est un patrimoine qui part en fumée.- Michel Boursier, organiste de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul.

Sur le parvis de la cathédrale, le père François Renaud, administrateur du diocèse de Nantes, constate les dégâts avec beaucoup d'émotion : "C’est une beauté désolée. C’est un bâtiment qui a pour vocation de rassembler les Chrétiens dans l’unité. Et aujourd’hui, il est meurtri et on se sent un peu comme orphelins.

Orphelin, Michel Boursier, organiste de la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul, l’est aussi. Son orgue, le grand orgue de la cathédrale, a été entièrement ravagé par l’incendie : "L’orgue de la cathédrale de Nantes était vraiment un fer de lance du patrimoine nantais. C’est un patrimoine qui part en fumée donc c’est d’une tristesse abominable."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

EN DIRECT - Vaccin anti-Covid : l'UE doit recevoir 100 millions de doses par mois au deuxième trimestre

La vaccination obligatoire des soignants "reste une possibilité", rappelle Gabriel Attal

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Lire et commenter