"Je sais que Jacqueline Sauvage est décédée en liberté": l'hommage de François Hollande à celle qu'il a gracié en 2016

Jacqueline Sauvage a été graciée par le président François Hollande
Population

HOMMAGE - La disparition de Jacqueline Sauvage, graciée en 2016 après avoir été condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari violent, suscite de nombreux hommages, à commencer par celui de François Hollande, qui l'avait gracié en 2016. La comédienne Eva Darlan, première personnalité à avoir soutenu Jacqueline Sauvage, s'est dite de son côté "très triste et très en colère".

"Si je suis ému de sa disparition, je sais aussi que Jacqueline Sauvage est décédée en liberté". Ces mots d'hommage sont ceux de François Hollande, suite à la mort de Jacqueline Sauvage, annoncée ce mercredi par sa famille.  Son décès "est le rappel douloureux d'un drame conjugal qui avait bouleversé l'opinion publique", a estimé l'ancien chef de l'Etat, dont les mots étaient particulièrement attendus puisque c'est lui qui en 2016 a gracié la mère de famille, condamnée à deux reprises par la justice à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent. 

Lire aussi

Eva Darlan est "très triste et très en colère"

L'actrice Muriel Robin, qui a incarné la septuagénaire dans le téléfilm 'C'était lui ou moi' diffusé en octobre 2018 sur TF1, a également fait part de son émotion, et s'est remémorée sur Europe 1 ce tournage éprouvant. "C'était insoutenable pour moi, pour l'équipe. Un silence de mort après chaque prise, et c'était en faux. On peut donc imaginer en vrai. Mais on a mis quand même le doigt et le cœur sur la souffrance qu'elle pouvait ressentir". Muriel Robin en a profité pour rappeler combien l'affaire Sauvage avait marqué l'opinion publique sur le sujet des violences conjugales. "Son dossier a pu faire bouger les choses", a-t-elle assuré.

Le son de cloche est quelque peu différent chez la comédienne Eva Darlan, première personnalité à s'être mobilisée pour Jacqueline Sauvage, allant jusqu'à présider son comité de soutien. L'actrice s'est dite "très triste et très en colère" auprès de France Bleu. Depuis sa libération, "on avait décidé d'arrêter le lien, sans le rompre, qu'on avait tissé pendant plusieurs mois parce que c'était trop douloureux : il fallait absolument que chacun reprenne sa vie, et que Jacqueline trouve sa place dans sa nouvelle vie", a-t-elle expliqué, avant d'assurer que Jacqueline Sauvage était devenue "malgré elle un symbole". La comédienne en a profité pour regretter que cette affaire n'ait rien résolu : "Le gouvernement n'a rien cédé, n'a rien donné par la suite, il y a eu des effets d'annonce, point final. Il y a eu beaucoup de blabla et ça n'a rien changé." Et cette dernière de poursuivre :  "Une loi est passée en novembre [qui prévoit, entre autres, un bracelet "anti rapprochement" pour les auteurs de violences conjugales], on attend encore les bracelets électroniques, il n'y a pas d'argent paraît-il. C'est quoi, ça ? Une société qui ne bouge pas alors que les femmes sont assassinées, poursuivies, meurtries, rien ne bouge ! Alors oui, je suis en colère bien sûr."

"Ne fermons jamais les yeux"

Plusieurs politiques ont également rendu un hommage à Jacqueline Sauvage, à l'instar du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, qui a estimé que Jacqueline Sauvage "était devenue le visage, le symbole de la lutte contre les violences conjugales".  "Ce combat contre les violences conjugales et pour lutter contre ce fléau dans notre pays ne s'arrêtera pas", a-t-il assuré.

La députée LR Valérie Boyer a choisi de partager une photo prise à ses côtés. "Je ne regrette rien du combat mené par ses proches. De trop nombreuses victimes continuent de souffrir en silence". 

Toute l'info sur

Jacqueline Sauvage, symbole des violences conjugales

L'ancien ministre socialiste Benoît Hamon a quant à lui rappelé avoir "rejoint la pétition qui réclamait (sa) grâce" dès 2016. "Obligée de subir 47 ans durant, les atrocités commises par son conjoint contre elle et ses filles, elle était le symbole des violences faites aux femmes". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent