"Je veux mourir maintenant" : la vidéo bouleversante de Quaden Bayles, 9 ans, atteint de nanisme et harcelé à l'école

"Je veux mourir maintenant" : la vidéo bouleversante de Quaden Bayles, 9 ans, atteint de nanisme et harcelé à l'école
Population

HARCÈLEMENT - Dans une vidéo postée par sa mère sur Facebook, Quaden Bayles, 9 ans, crie sa colère contre le harcèlement scolaire dont il est victime à l'école. Le témoignage de enfant australien, atteint de nanisme, a déjà ému des millions d'internautes à travers le monde.

"Donne moi un couteau !" Une terrible phrase qu'on n'imagine pas être prononcée de la bouche d'un enfant de 9 ans. Mais ces propos ont été tenus par Quaden Bayles, un jeune Australien de 9 ans qui supplie sa mère de lui donner une arme blanche pour se suicider. Le garçon est victime de harcèlement scolaire en raison de son nanisme. 

Sa maman, totalement démunie, a décidé en diffusant cette vidéo de montrer dans quel état elle récupère son fils après une simple journée d'école. Visionnées et partagée des millions de fois, cette vidéo a rapidement fait le tour du monde. 

Lire aussi

"Je veux me mettre un coup en plein cœur"

Les six minutes de cette vidéo sont difficiles à regarder mais montrent la réalité du harcèlement scolaire. Le mardi 18 février, Yarraka Bayles décide de filmer son fils et poster la vidéo sur son compte Facebook. La raison ? Elle récupère une fois de plus son enfant de 9 ans, le petit Quaden, totalement effondré après une nouvelle journée passée à l'école où il subit insultes et harcèlement en raison de son nanisme.

En larmes, Quaden Bayles supplie plusieurs fois sa maman de lui donner un couteau pour "se mettre un coup en plein cœur". Dans la vidéo, Yarraka Bayles explique : "Je veux que les gens sachent. Voilà ce que produit le harcèlement scolaire. Pouvez-vous éduquer vos enfants, votre famille, vos amis ? Et après, vous vous demandez pourquoi les enfants se suicident !" 

"Chaque putain de jour, il se passe quelque chose. Un nouvel épisode, du harcèlement, une insulte de plus. J’ai reçu de bons conseils mais il m’en faut plus parce que..." La mère s'arrête de parler, prise par l'émotion, son fils lui demande une nouvelle fois un couteau pour mourir. "Je dois le surveiller en permanence parce qu’il tente de se suicider", ajoute-elle.

Les messages de soutiens arrivent du monde entier

Cette vidéo a suscité de nombreuses réactions, des messages accompagnés du hashtag #WeStandWithQuaden. De nombreuses personnalités ont apporté leur soutien au jeune garçon et à sa famille. L'acteur australien Hugh Jackman s'est adressé directement au garçon sur Twitter. "Tu es plus fort que tu ne le sais, mec" et a appelé tout le monde à "être respectueux" envers lui. 

Des équipes sportives d'Australie se sont également ralliées à Quaden, la ligue de rugby indigène l'invitant à diriger l'équipe lors d'un match ce week-end.

Lire aussi

"Nous sommes tous outrés par cette situation"

"Je pense que nous sommes tous outrés par cette situation, s'indigne Jacky Pamart, le directeur du Campus des médiateurs, association de lutte contre les violences scolaires. La vidéo est chargée en émotions." Contacté par LCI, il explique que "le système scolaire doit prendre en compte ces émotions. Dans notre association, on encourage les apprentissages sociaux-émotionnels pour développer l’empathie." 

Pour Jacky Pamart, cette vidéo aurait pu être réalisée dans notre pays. "Le problème en France est la formation des adultes, insuffisante face à l'immensité du fléau. Les professeurs sont souvent perdus et certains établissements ne savent même pas qu'il existe, par exemple, une journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire." 

Lire aussi

En vidéo

Marie se confie sur le harcèlement scolaire, qui a tué sa fille

Si vous êtes victime ou témoin de faits de violences scolaires, il existe un site internet dédié : nonauharcelement.education.gouv.fr. Il est également possible de contacter la ligne téléphonique d'urgence - au 3020 ou au 0.800.20.00.00 - un numéro mise à disposition des élèves, des professeurs, des professionnels et des parents.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent