VIDÉO - Le port du pantalon pour les femmes en France n’a été autorisé… qu’en 2013

VIDÉO - Le port du pantalon pour les femmes en France n’a été autorisé… qu’en 2013

DROITS DES FEMMES - A l'occasion de la journée du 8 mars, LCI revient sur une loi qui a été très longtemps en vigueur en France, sans que les femmes ne le sachent réellement : l'interdiction du port du pantalon.

Le saviez-vous ? Le port du pantalon pour les femmes en France n’a été autorisé… qu’en 2013 : oui, oui, vous avez bien lu, le 31 janvier 2013 très exactement. Certes, depuis des décennies, les femmes portaient déjà le pantalon dans la rue : mais officiellement, elles n’en avaient pas le droit, compte tenu d’une loi du 7 novembre 1800 qui interdisait "le travestissement des femmes". 

Un texte qui précisait que "toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour obtenir l’autorisation". Le but à l’époque ? En empêchant les femmes de se parer à l’image des hommes, cette loi entendait limiter l’accès des femmes à certaines fonctions ou métiers en France.

2 exceptions : le vélo et le cheval

Cette interdiction avait été partiellement levée par deux circulaires, en 1892 et 1909, autorisant le port du pantalon "si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou les rênes d’un cheval". Pour autant, dans toute autre circonstance, les femmes, légalement, n’avaient pas le droit de porter le pantalon.

C’est un sénateur de la Côte d’Or, Alain Houpert, qui a décidé d’y remédier en 2012, en réclamant au ministère des Droits des femmes que ce texte de 1800 soit purement et simplement abrogé. Sept mois plus tard, le ministère lui donnait raison, soulignant que cette ordonnance était effectivement "incompatible avec les principes d’égalité entre les femmes et les hommes". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Violences urbaines à Lyon : deux mineurs et un majeur poursuivis, une enquête confiée à l'IGPN

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter