La 5G, sert-elle "grosso modo à regarder des films pornos en HD même quand vous êtes dans un ascenseur" ?

La 5G, sert-elle "grosso modo à regarder des films pornos en HD même quand vous êtes dans un ascenseur" ?
Population

À LA LOUPE – Assumant une part de provocation, le maire de Grenoble Éric Piolle a réaffirmé dans le Grand Jury son opposition au déploiement de la 5G. Cette technologie est-elle aussi inutile qu'il l'affirme ? LCI fait le point sur ses applications potentielles.

Tout juste réélu à la tête de la municipalité de Grenoble, l'écologiste Eric Piolle (EELV) était l'invité du Grand Jury ce dimanche en direct sur LCI. L'occasion pour l'élu de partager ses réticences quant au développement prochain de la 5G à l'échelle du territoire. Une technologie dont il remet l'utilité en cause et qu'il juge particulièrement énergivore.

"On monte des territoires urbains toujours plus en techno, qui vont connecter plein de trucs totalement inutiles pour notre vie quotidienne et on laisse plein de territoires qui n'ont pas accès au numérique", a-t-il déploré. Éric Piolle n'a pas hésité à utiliser "un raccourci un peu provocateur", comme il l'a lui-même décrit. La 5G, "grosso modo, c'est pour vous permettre de regarder des films pornos même quand vous êtes dans votre ascenseur"

Une analyse caricaturale

S'il assume une part de mauvaise foi dans son propos, que penser de l'analyse du maire de Grenoble ? Les usages de la 5G, variés, peuvent-ils être résumés au fait de connecter "un grille-pain ou un frigidaire" ? Avant toute chose, il convient de rappeler que cette nouvelle génération de réseaux mobiles doit permettre de poursuivre un double objectif, généralement résumé de la sorte : multiplier par 10 le volume de données, et de 10 à 100 la vitesse de transmission. 

Ces caractéristiques sont au cœur des projets de développement liés à la mise en place de la 5G, parmi lesquelles le développement massif d'un Internet des objets, moqué par Éric Piolle. Son concept est assez simple : permettre à une multitude d'objets équipés de capteurs d'envoyer en continu des informations, ces dernières étant dans la foulée analysées pour que le fonctionnement dudit objet s'adapte à la situation et optimise son fonctionnement. 

Lire aussi

Prenons l'exemple d'une alarme. Lui assurer une connectivité via la 5G pourrait permettre non seulement d'avertir les forces de l'ordre en cas d'intrusion, mais aussi de signaler aux habitants du voisinage qui l'auraient choisi de recevoir une alerte. Ils seraient ainsi informés d'une intrusion dans le secteur et invités à rester sur leurs gardes. 

Des dispositifs déjà expérimentés aujourd'hui devraient aussi poursuivre leur démocratisation, suivant la tendance de la "smart home", ou maison intelligente. Réguler à distance la température de son appartement, détecter une fuite de gaz, éteindre une ampoule laissée allumée alors que l'on vient d'arriver sur son lieu de vacances… Les applications sont multiples.

Une ville "intelligente en ligne de mire" ?

La 5G est souvent présentée comme un outil indispensable pour parvenir à connecter nos villes. Dans quels buts ? Réduire le trafic par exemple, en mettant en place des capteurs capables en temps réel de communiquer avec les systèmes de navigation des conducteurs, leur permettant ainsi d'éviter les itinéraires les plus empruntés et d'optimiser leur temps de trajet. Des feux de signalisation connectés pourraient quant à eux passer automatiquement au vert lorsque s'approche une une ambulance en intervention reliée au réseau. 

Toujours dans le secteur de la mobilité, les quantités de données susceptibles d'être gérées simultanément et à très grande vitesse sont présentées comme un outil idéal au développement des voitures autonomes. Ces dernières pourraient ainsi communiquer non seulement entre elles, mais également avec leur environnement afin de garantir la sécurité des usagers. 

Pour les collectivités, il sera en théorie possible de traquer les dépenses superflues et les dysfonctionnements. En déployant notamment une télérelève des compteurs de gaz, d'électricité ou d'eau, des fuites qui auraient jusque-là mis des semaines à être détectées seraient susceptibles d'être rapidement localisées et réparées.

Traiter en continu d'immenses quantité d'information

Les entreprises ne sont pas en reste : " les processus industriels vont pouvoir s'appuyer totalement sur la 5G et s'affranchir ainsi de toute la problématique habituelle de câblage", souligne Orange. "Outre une économie potentielle en termes d'investissement, le recours à la 5G va offrir à l'industriel une souplesse sans pareille : redéployer une chaîne d'assemblage, introduire de nouveaux robots connectés ou faire évoluer un processus industriel avec de nouvelles machines n'auront plus de conséquences en termes d'infrastructure réseau."

Dans le domaine de la santé, il est également facile d'imaginer des dispositifs portables connectés, qui prendraient en permanence le pouls des personnes cardiaques et pourraient en un instant alerter les secours en cas de problème, géolocalisation à l'appui. Sans oublier le suivi des patients pris en charge en ambulatoire, sur lesquels les personnels soignants pourraient continuer à veiller à leur sortie de l'hôpital.

En vidéo

Info/Infox : la 5G est-elle énergivore ?

Notre consommation de données à titre individuelle pourrait enfin bondir. L'augmentation du débit doit contribuer à réduire de façon drastique les temps de téléchargement et faciliter la consultation de contenus (films, jeux vidéo) en très haute définition. Cela inclut-il le "porno", dont parlait Éric Piolle ? Oui, comme n'importe quel contenu vidéo, mais la connexion devrait rester plus difficile dans les ascenseurs que dans d'autres endroits, une cage métallique ne facilitant pas les échanges de données. 

En résumé, les propos du maire de Grenoble sont donc exagérés et assez caricaturaux, la 5G permettant sur le papier de multiples applications, susceptibles de transformer notre quotidien. Reste à savoir si ces évolutions sont suffisantes pour nécessiter le déploiement de cette technologie, décriée en raison de son impact environnemental, mais également des risques de sécurité qu'elle engendre. Multiplier les dispositifs connectés contribue en effet à multiplier les dispositifs susceptibles d'être piratés, avec à la clef la récolte de données personnelles susceptibles d'être ensuite monnayées. 

Toute l'info sur

5G : le très haut-débit mobile va tout changer

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent