La croissance de la France a ralenti à 0,2% au deuxième trimestre selon l'Insee

Population

ÉCONOMIE - La croissance de la France a plafonné à 0,2% au deuxième trimestre selon l'estimation de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) publiée ce mardi 30 juillet. En cause, un ralentissement de la consommation des ménages.

La croissance économique a plafonné à 0,2% en France au deuxième trimestre, en raison principalement d'un ralentissement de la consommation des ménages, selon une première estimation publiée mardi 30 juillet par l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). 

Ce chiffre est inférieur à la prévision publiée le 20 juin par l'organisme public, qui pariait sur une croissance de 0,3% entre avril et juin, soit un niveau stable par rapport aux deux trimestres précédents. Il est conforme en revanche à la dernière estimation de la Banque de France, qui a abaissé début juillet sa prévision à 0,2% contre 0,3% précédemment, en raison notamment de perspectives décevantes pour la production industrielle française.

Voir aussi

Quel que soit le chiffre final, "on devrait rester sur un rythme peu élevé", prévient Emmanuel Jessua, directeur des études de l'institut Rexecode à l'AFP. "La dynamique intrinsèque de l'économie française demeure faible", car "marquée par de faibles gains de productivité", insiste-t-il. En cause également, "le contexte global" marqué par les tensions commerciales avec les États-Unis et par un net ralentissement de la croissance dans la zone euro. "Cela pèse forcément sur le climat conjoncturel français", ajoute M. Jessua.

Sur l'ensemble de 2019, l'Insee prévoit une croissance de 1,3%, légèrement supérieure à la moyenne de la zone euro (1,2%). Ce chiffre est conforme à la prévision du FMI et de la Banque de France, mais plus faible que l'objectif du gouvernement, qui parie sur 1,4%.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter