La fac de Nanterre utilise-t-elle la photo d'Emmanuel Macron sur ses cartes d'étudiant ?

Population

Toute L'info sur

À la loupe

A LA LOUPE - Le président de la République (jeune) figure sur des specimens de cartes d'étudiant de l'université Paris-Nanterre, dans le cadre d'un mail envoyé aux nouveaux élèves. Contactée, la faculté plaide une erreur, désormais corrigée.

L'anecdote est plutôt cocasse. A l'heure où l'application de vieillissement des photos FaceApp inonde les réseaux sociaux, Emmanuel Macron a récemment eu droit quant à lui à une cure de jouvence, sans toutefois risquer ses données personnelles. Car cette semaine, l'université Paris Nanterre a illustré ses cartes d'étudiant avec un modèle bien connu : le président de la République... lui-même ancien élève de l'institution en cursus de philosophie. 

Mercredi 17 juillet, les faits sont signalés sur Twitter par Guillaume Didier, ancien porte-parole du ministère de la Justice, captures d'écran à l'appui. Amusé, il expose : "J'en ai une bonne. Devinez qui a été choisi comme l'élève type pour expliquer le fonctionnement de la carte d'étudiant de Nanterre ? Un célèbre étudiant de la fac de Paris Nanterre !"

Sur les images qu'il partage, la photo floutée apposée sur le specimen de la carte laisse en effet peu de doute quant à son origine : elle correspond visiblement à la photo d'Emmanuel Macron, jeune. Contacté, Guillaume Didier nous indique avoir reçu cette information le matin même par "un ami étudiant". Ces captures d'écran, nous dit-il, proviennent d'un mail qu'il lui a transmis. 

Ce mail est un mode d'emploi, délivré par l'Université Paris Nanterre en partenariat avec Izly, application du Crous permettant un moyen de paiement sécurisé pour les étudiants sur le campus. Il est envoyé aux nouveaux étudiants à l'université  et leur montre comment ils doivent s'approprier leur carte. Mais pourquoi donc Emmanuel Macron se retrouve-t-il étudiant-témoin sur ce document administratif ? Sur le site d'Izly, nous l'avons vérifié, la photo utilisée dans les tutoriels représente de parfaits inconnus, ici en l'occurrence Kévin Dupont, né en 1995. Par ailleurs, cette application au service du Crous n'a pas la main sur la communication des universités, nous précise-t-on.

Une erreur d'envoi

La manipulation viendrait donc d'une fac partenaire, et non de la plateforme nationale. En tout état de cause, il ne s'agit pas d'un montage. Et effectivement, contactée, la fac de Paris Nanterre plaide l'erreur. "C'était un document de test initial, pas du tout destiné à être diffusé, qui a été transmis par erreur de manipulation" nous précise le directeur de cabinet de l'université. Et d'ajouter qu'un nouveau mail plus opportun est parti : "Le bon document est maintenant transmis." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter