La justice confirme la piétonnisation des voies sur berges à Paris

La justice confirme la piétonnisation des voies sur berges à Paris

DÉCISION - La Cour d'appel administrative de Paris a confirmé ce vendredi la piétonnisation des voies sur berges à Paris. La maire de Paris, Anne Hidalgo, qui avait pris un arrêté le 6 mars dernier interdisant la circulation automobile sur un tronçon délimité des berges de la rive droite de la Seine, a salué cette décision de justice.

Ce vendredi, la Cour administrative d'appel de Paris a confirmé "la légalité de la piétonnisation des berges de Seine rive droite". "Le feuilleton judiciaire enfin a pris fin vendredi : la Cour administrative d’appel de Paris a confirmé la légalité de l’arrêté qui a été pris par la Maire de Paris et assure ainsi la pérennité du parc des Rives de Seine", s'est réjoui la ville de Paris dans un communiqué de presse publié ce 21 juin.

La maire de Paris Anne Hidalgo avait pris un arrêté le 6 mars dernier interdisant la circulation automobile sur un tronçon délimité des berges de la rive droite de la Seine. Dans son communiqué, la Cour administrative d'appel de Paris indique : "Par l'arrêt de ce jour, la Cour a confirmé la solution retenue par le tribunal administratif, en rejetant les recours en annulation introduits à l'encontre de l'arrêté de la maire de Paris du 6 mars 2018 interdisant la circulation automobile sur les berges de la rive droite de la Seine. La Cour a écarté tous les arguments de procédure et de fond invoqués contre cet arrêté.

Lire aussi

Une "formidable victoire collective" pour Hidalgo

"C’est une formidable victoire collective. Les Parisiennes et les Parisiens, nos enfants et petits-enfants, pourront durablement profiter de ce parc en cœur de ville, qui constitue un lieu de promenade, de loisirs mais aussi de respiration alors que le dérèglement climatique conduit à une hausse préoccupante des températures dans les métropoles", s'est félicité la maire de Paris.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.