La loi "Notre-Dame" discutée à l'Assemblée : une majorité des Français opposés à une reconstruction accélérée

Population

SONDAGE - Sept Français sur sur dix sont contre une loi d'exception permettant la reconstruction accélérée de la cathédrale, tandis que plus de la moitié d'entre eux souhaite une reconstruction à l'identique de l'emblématique flèche de la cathédrale, détruite le 15 avril par un incendie. C'est ce que rapporte un sondage Odoxa pour Franceinfo et Le Figaro jeudi 9 mai.

La promesse d'Emmanuel Macron, au soir de l'incendie qui l'a partiellement ravagée le 15 avril dernier, de reconstruire Notre-Dame de Paris en moins de cinq ans ne semble pas emballer les Français. A la veille de la présentation par le gouvernement d'une loi d'exception permettant une reconstruction accélérée de la cathédrale,  un sondage montre que la majorité de la population y est très défavorable. 

Les résultats de l'enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour Franceinfo et Le Figaro publiés jeudi 9 mai sont sans appel. 72% des sondés sont opposés à la loi d'exception pour le monument parisien. Une volonté de Matignon "d’accélérer le chantier" en assouplissant certaines obligations en matière de marchés publics et de lois sur la protection du patrimoine.

Une flèche "à l'identique"

Lire aussi

L'enquête montre également que les sondés sont contre l'idée du concours d'architectes vers lequel incline le chef de l'Etat. Quelques jours après l'incendie, dans son allocution télévisée, Emmanuel Macron suggérait en effet un "geste architectural contemporain" pour reconstruire l'emblématique flèche de Viollet-le-Duc. Résultat : 55% des Français souhaitent une flèche reconstruite à l'identique, contre 44% qui se montrent plutôt favorables à sa modernisation. 

La moitié des sondés estime par ailleurs que cette question de la reconstruction du monument relève des experts en patrimoine et en architecture. La question du montant des dons, elle, est bien moins clivante puisque si les dons devaient dépasser le montant des travaux, 86% des Français souhaitent que le solde soit réaffecté à d'autres monuments plutôt que d'être rendus aux donateurs. 

Lire et commenter