Contre la fraude, la Sécurité sociale veut apprendre à ses agents à détecter les menteurs

Population

INSOLITE - Les agents de la Sécurité sociale seront-ils formés à la détection des assurés menteurs ? C'est en tout cas ce que laisse présager un très surprenant appel d'offres émis par le centre de formation de la Sécu.

C'est un bien surprenant appel d'offres qu'a publié, le 9 juillet, l'Institut 4.10, le centre de formation des agents de la Sécurité sociale, sur la plateforme des marchés publics. Le nom de l'appel d'offres étonne : "Conception et animation de formation dans le domaine des techniques d'audition et de détection du mensonge."  

Son prix, lui aussi, à de quoi surprendre. Le coût potentiel de ce lot s’élève pour "un maximum de 749.999 euros hors taxe" et cette prestation s'étendra pour une durée de douze mois. 

Mieux détecter les menteurs

D'après les informations du Parisien, ces formations permettront aux agents de maîtriser les "outils efficaces" pour "mener des entretiens et des auditions permettant de caractériser la fraude et l'intentionnalité des faits constatés". Comment ? En apprenant à "déceler les mensonges dans les dires verbaux, les écrits et de savoir décrypter le langage non verbal." 

Ainsi, la Sécurité sociale entend armer ses agents à la détection des fourberies. Ces derniers seront formés par petits groupes de 8 à 12 personnes et ces sessions de formation devraient se dérouler sur plusieurs jours. Cette formation devrait concerner à la fois les personnes en charge du recouvrement de l'Assurance maladie, des Caisses d'allocation familiale, de la Caisse nationale de retraite et de la branche accidents du travail. 

Mais comme on peut le voir sur son site internet, l'Institut 4.10 propose déjà aux agents inspecteurs en charge des recouvrements et de la lutte contre le travail illégal, une sensibilisation à la technique dite ATES, pour "Auditions, techniques d'entretiens spécialisés". L'ATES permet aux agents de maîtriser plusieurs méthodes pour mener à bien leurs entretiens avec les administrés contrôlés. Ils sont sensibilisés à différentes techniques d'interrogatoire, parmi lesquelles la technique appelée PEACE. Mise au point dans les années 90 par la police et des psychologue au Royaume-Uni, elle vise à adopter une approche conversationnelle et non conflictuelle pour obtenir des informations de la personne interrogée. 

La fraude en augmentation

D'après le dernier rapport de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude, publié en décembre dernier, le montant de la fraude aux prestations sociales s'élevait à 700,83 millions d'euros en 2017, contre 663,74 millions d'euros en 2016. Cela représente une hausse de +5,6%. 

Voir aussi

La formation "anti-menteurs" permettra donc à la Sécurité sociale de renforcer son arsenal de lutte contre la fraude aux prestations sociales. Sur le terrain, il existe déjà les fameux enquêteurs. D'après la fiche de poste communiquée par l'Assurance maladie, ces personnes sont chargées "de réaliser des investigations, à distance ou sur le terrain, pour lutter contre les abus et les fraudes ciblant le système de santé." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter