La solidarité se met en place face au coronavirus : un supermarché privatise un créneau pour les seniors

Pour protéger les personnes âgées, que l'on dit les plus menacées par le coronavirus, certains magasins ont pris l'initiative de leur réserver un créneau horaire pour qu'elles puissent faire leurs courses.
Population

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

SOLUTIONS - Face à l’épidémie de coronavirus, la solidarité s’organise. Ici et là, dans tout le pays, émergent des initiatives, de petites gestes ou belles idées, qui permettent de faire face. A Lamballe, dans les Côtes d’Armor, un supermarché propose par exemple des créneaux spécialement pour les plus de 70 ans.

"A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle."  Alors que depuis plusieurs jours, les restrictions se multiplient pour lutter contre le coronavirus, des initiatives locales, pour s’entraider, se font jour. Ainsi, à Lamballe, dans les Côtes d’Armor, le supermarché local a décidé de réserver un créneau pour les personnes de 70 ans et plus. "A compter du lundi 16 mars, pour les personnes de 70 ans et plus, le magasin vous sera privatisé de 7h45 à 8h30. Votre santé, notre priorité", écrit la direction sur une affichette jaune, placardée sur le magasin.

L'initiative permet ainsi de limiter l'affluence et de ne pas mettre les seniors en contact avec des populations qui pourraient transmettre le virus. L'initiative du même type est aussi mise en place dans un supermarché d'Issy-les-Moulineaux. Il suffit pour entrer de montrer sa carte d'identité.

L’initiative, partagée sur Facebook, a été largement partagée et appréciée. "Super initiative!", salue ainsi Véronique sur la page Facebook de l’établissement. "Mais pourquoi limiter aux personnes de plus de 70 ans et pas à toutes les personnes 'fragiles' ?" "Super initiative", commente aussi Valérie. "Mais je trouve le temps imparti un peu court... Deux voire trois heures ce serait super sympa, car beaucoup d'entre eux ne se déplacent pas à la vitesse d'un TGV."

Lire aussi

D’autres, comme Eva, trouvent le moyen curieux. "C’est à la famille ou aux amis à prendre soin de leurs aînés ! Personnellement, je suis allée faire les courses pour ma grand-mère de 82 ans,  son linge est déposé sur le palier. Avec une démarche comme celle-ci vous les incitez à sortir de chez eux ." "En fait on ne devrait plus ouvrir les magasins, dans toutes les grandes surfaces il y a le drive avec livraison. Il faut qu'on utilise le drive", ajoute Sarah. Stéphane dit la même chose : "Pourquoi ne pas penser à un service de livraison ? Je pense que cela aiderait beaucoup de monde et éviterait les déplacements, qui seraient restreints aux chauffeurs-livreurs, pour essayer de contrer ce virus." 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent