Le Bac 2020 ne pourra pas se dérouler "dans des conditions normales" : Edouard Philippe privilégie la piste du contrôle continu

Le Bac 2020 ne pourra pas se dérouler "dans des conditions normales" : Edouard Philippe privilégie la piste du contrôle continu
Population

BAC – Ce jeudi 2 avril sur TF1, Edouard Philippe a confirmé que les épreuves du Baccalauréat ne pourraient se dérouler normalement au mois de juin, comme prévu. Le Premier ministre privilégie désormais la piste d'un "contrôle continu complet", sans épreuve finale. Jean-Michel Blanquer doit préciser les modalités d’organisation avant la fin de la semaine.

"Il faut avoir conscience que le Bac 2020 ne se déroulera pas dans les conditions normales", a assuré Edouard Philippe, invité de TF1 ce jeudi 2 avril, en écho à son allocution de la veille à l'Assemblée nationale. Oui mais dans ce cas, quel sort sera-t-il réservé aux centaines de milliers de candidats ? Ce qui est certain, c'est qu'ils ne plancheront pas sur les épreuves écrites classiques du Baccalauréat aux mois de juin et de juillet, a indiqué le Premier ministre, et ce pour des questions logistiques et pédagogiques. 

Lire aussi

Un contrôle continu "complet" ?

"Il est acquis que les épreuves ne pourront pas se dérouler comme elles se déroulent chaque année. Très probablement qu'il va falloir organiser les épreuves d’une façon totalement neuve et originale", a concédé Edouard Philippe. Aujourd'hui, deux scénarii sont à l'étude au ministère de l'Education nationale : "soit ce sera un contrôle continu complet, soit on peut espérer qu’on peut conjuguer à ce contrôle continu une épreuve qui serait organisé à la fin du mois de juin".  Avant d'ajouter, et la précision a son importance, que "c’est sur la piste du contrôle continu le plus complet qu’il va falloir se reposer". 

Jean-Michel Blanquer est ainsi chargé de se pencher sur la forme inédite que prendra l'édition 2020 du Baccalauréat et en préciser les conditions "très prochainement".  Sans doute avant la fin de cette semaine. 

Lire aussi

Les syndicats contre le maintien des épreuves

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Face aux contraintes imposées par le confinement et la fermeture des établissements scolaires, les syndicats semblent d'accord pour que le Bac 2020 se déroule sous forme de contrôle continu. Tandis que le SNPDEN, principal syndicat des personnels de direction, réclame un contrôle continu généralisé, la FCPE, fédération des parents d’élèves, demande une annulation des épreuves finales en ne retenant que les notes obtenues aux deux premiers trimestres. Les élèves, eux, sont supposés retourner en classe le 4 mai prochain mais la date n'est pas encore confirmée.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent