Le directeur de Sciences Po Lille porte plainte pour "menaces de mort" après l'annulation d'une conférence

Le directeur de Sciences Po Lille porte plainte pour "menaces de mort" après l'annulation d'une conférence

MENACES - Le directeur de l'Institut d'études politiques (IEP) de Lille, Pierre Mathiot, a porté plainte pour menaces de mort, a annoncé jeudi l'école, après l'annulation d'une conférence prévoyant la participation du directeur de l'hebdomadaire Valeurs actuelles.

Pierre Mathiot, directeur de l'Institut d'études politiques (IEP) de Lille, a déposé plainte lundi "pour diffamation, injures et menaces de mort". 

Cette annonce intervient une semaine après l'annulation, par la direction, d'une conférence organisée par une association de l'IEP le 22 janvier sur le thème "A droite, où en sont les idées ?", à laquelle devait participer Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de "Valeurs actuelles".

Lire aussi

Un journal condamné en 2015

"Le journal pour lequel il travaille a été condamné en 2015 pour des faits particulièrement graves, après la publication d'un dossier dont il avait été l'un des auteurs", a justifié Pierre Mathiot dans un communiqué publié sur le compte Facebook de l'établissement.

L'hebdomadaire avait été condamné en 2015 pour "provocation à la discrimination, à la violence et à la haine raciale envers les Roms" pour un dossier publié en 2013.

L'annulation a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, certains y voyant "une atteinte à la liberté d'expression", tandis que d'autres ont apporté leur soutien à Pierre Mathiot. Le directeur de l'IEP a notamment reçu plusieurs menaces, dont une lettre anonyme proférant des menaces et des injures.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

Covid-19 : un officier de gendarmerie relevé de ses fonctions pour refus de vaccination

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.