Le mystère autour du dernier tableau de Van Gogh avant son suicide élucidé

Le mystère autour du dernier tableau de Van Gogh avant son suicide élucidé
Population

ART - Pendant 120 ans, les experts ont recherché, en vain, l'origine de la toute dernière œuvre de Vincent Van Gogh avant qu'il ne mette fin à ses jours. Un tableau mystérieux, incompréhensible, peut-être abstrait, mais l'énigme s'est enfin éclaircie grâce au confinement.

Et si l'ennui ressenti pendant le confinement avait eu aussi de bons côtés ? Il a en tout cas permis de résoudre une énigme vieille de 120 ans, celle d'une oeuvre peinte vraisemblablement quelques heures avant le suicide de Vincent Van Gogh, et qui ne ressemble à aucune autre. Les experts n'ont jamais su la déchiffrer, tant elle semble abstraite, voire surréaliste avant l'heure. Mais la sagacité d'un historien de l'art strasbourgeois, Wouter Van Der Veen va changer la donne. 

Alors qu'il trompe sa lassitude, en ce printemps pas tout à fait comme les autres, en classant de vieilles cartes postales, son regard va être attiré par l'une d'entre elles. Il y a  sur un talus, derrière un cycliste, une drôle de racine qui rappelle à s'y méprendre celle du tableau de Van Gogh. "En partant d'une petite souche, d'un petit fût et d'une petite boursouflure sur un tronc d'arbre, il y a un vertige qui s'installe parce que la découverte qu'il y a derrière cette petite boursouflure me dépasse", explique-t-il.

Lire aussi

Une découverte qui change tout

Après des semaines d'expertise, notamment en calculant la distance entre les différents noeuds du bois, la correspondance entre la carte postale et le tableau ne fait plus aucun doute. On sait désormais précisément où Van Gogh a placé pour la dernière fois son chevalet. Et il se trouve que la souche est toujours là, non loin de l'auberge Ravoux. C'est la deuxième surprise de cette histoire.

"C'est pratiquement fossilisé, c'est même plus du bois. Pour nous, c'est un rêve éveillé parce que c'est sur notre terrain. On s'en sent responsable, et on attend avec impatience l'intervention du ministère de la Culture, parce que pour un objet de cette période, il faut vraiment les plus hautes autorités pour assurer sa protection", indique au 20H de TF1 Jean-François Erlinger, le propriétaire des lieux.

Pour l'histoire de l'art, cette découverte change tout. "Ce tableau a toujours été vu comme un moment charnière où on bascule de la figuration vers l'art abstrait. Pourquoi ? Parce que jusqu'à maintenant ce tableau était illisible, on ne voyait pas ce qui s'y passait. Maintenant, on sait que ça représente quelque chose de parfaitement banal que Vincent Van Gogh a observé au bord d'un chemin", poursuit Wouter Van Der Veen.

Toute l'info sur

LE WE 20H

L'artiste n'a donc pas fait le grand saut vers l'abstraction avant le grand saut vers l'au-delà. "Vincent Van Gogh laisse derrière lui ce message : la vie continue, elle continue sans moi, moi je m'arrête ici. Et ce dernier tableau est donc vraiment sa lettre d'adieu", ajoute l'historien de l'art. Une lettre enfin déchiffrée, 120 ans après.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent