Le nombre de mineurs isolés en France, multiplié par 40 depuis 2012 ?

Le nombre de mineurs isolés en France, multiplié par 40 depuis 2012 ?
Population

LES CHIFFRES - Christian Jacob a assuré qu'en moins de dix ans, la France accueillait "quarante fois" plus de mineurs isolés. Un chiffre gonflé mais pas si loin de la réalité.

Pour le patron des Républicains, le risque terroriste en France a "clairement été sous évalué" car "rien n'est fait depuis trois ans". Pour soutenir son propos, Christian Jacob a pris l'exemple, dans une comparaison qui lui est propre, du cas des "mineurs isolés". Sur l'antenne de France Inter ce lundi 28 septembre, il a ainsi affirmé qu'en 2012, le pays "accueillait 1000 mineurs isolés" contre "40.000" aujourd'hui. Concluant en toute logique que c'est "quarante fois plus". Une observation basée sur des chiffres exacts pour 2020 mais sous évalués pour 2012. Leur nombre a plutôt été multiplié par dix.

Près de 4000 MNA en 2010 pour 40.000 en 2018

Les "mineurs isolés" ou "mineurs non accompagnés" dans le jargon (MNA), désignent tous les jeunes de moins de 18 ans privés temporairement ou définitivement de la protection de leur famille. Si le sujet attise beaucoup de fantasmes, et de contre-vérités, les chiffres sont pourtant publics. On les trouve notamment dans les travaux parlementaires autour du projet de loi de finances pour 2020, au volet "Solidarité, insertion et égalité des chances". Relevant le "problème financier inédit" que pose ce sujet, les Sénateurs notent que, si le nombre escompté de MNA à prendre en charge en 2019 n'est pas encore connu, l'Assemblée des départements de France (ADF) - en première ligne sur cette question - "estime à 40.000" leur nombre fin 2018, dont 10.000 jeunes en accueil provisoire. Les chiffres du député LR de Seine-et-Marne sont donc justes. 

Cependant, ces données sont moins faciles à trouver pour l'année 2012 citée par l'élu de droite. Mais selon un rapport de 2017 réalisé par la Commission des affaires sociales sur la prise en charge sociale de ce public, l'ADF, citée pour les chiffres de l'année 2018, estimait à "4.000 le nombre de mineurs pris en charge par les départements" en 2010. Les acteurs associatifs évoquaient quant à eux le chiffre de 8.000. Si le nombre de mineurs non accompagnés a donc bien explosé en France, entre 2012 et 2020, l'augmentation a plutôt connu un facteur 10 qu'un facteur 40. 

Un phénomène qui n'est pas propre à la France

Un constat qui est cependant loin d'être spécifique à l'Hexagone et encore moins à la politique actuelle du gouvernement. De fait, ce phénomène d'augmentation des arrivées se retrouve sur l'ensemble de l'Union européenne, aggravé sans surprise par la crise migratoire. Selon l'office statistique de l'Union européenne (Eurostat), le nombre de MNA demandeurs d'asile a presque doublé en 2014 pour atteindre plus de 23.000 personnes, et quadruplé en 2015, avec 88.300 demandeurs, alors que ce nombre s'était toujours situé entre 11.000 et 13.000 auparavant (entre 2008 et 2013). 

C'est pourquoi, le 15 février 2018, un rapport de la mission bipartite de réflexion sur la question dressait un constat simple : celui "d'une augmentation très significative des arrivées de migrants se présentant comme MNA au cours des trois dernières années, avec une forte accélération depuis l'été 2017".

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Grèce reconfinée partiellement à partir de mardi

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Attentat de Nice : une troisième personne en garde à vue

Olivier Véran a-t-il affirmé que "c’est le confinement qui provoque la circulation du virus" ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent