Les demandes d'asile en hausse de 7,3%, celles en provenance de Géorgie et d'Albanie qualifiées d'"anomalie" par Beauvau

Les demandes d'asile en hausse de 7,3%, celles en provenance de Géorgie et d'Albanie qualifiées d'"anomalie" par Beauvau
Population

IMMIGRATION - En 2019, les demandes d'asile ont augmenté de 7,3%. Les demandeurs étaient en majorité originaires de l'Afghanistan, la Guinée, la Géorgie et l'Albanie. Une anomalie en ce qui concerne ces deux derniers pays, juge l'Intérieur.

132.614 dossiers ont été déposés à l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) en 2019. Soit une hausse de 7,3%, indiquent ce mardi les statistiques de l'immigration publiées par le ministère de l'Intérieur. Les principaux pays d'origine des demandeurs d'asile étaient l'Afghanistan (9163), la Guinée (6027), la Géorgie (5780) et l'Albanie (5599). Mais, selon Beauvau, les demandes provenant de ces deux dernières nations constituent une "anomalie".

Lire aussi

Une anomalie car ces deux pays sont considérés comme "sûrs" par l'Union européenne. L'arrivée sur le territoire français de ces ressortissants est facilitée depuis qu'ils ne sont plus obligés d'obtenir un visa pour des séjours courts (90 jours). Ils peuvent entrer sans contrôles dans l'espace Schengen et, au-delà des trois mois autorisés, ils font souvent des demandes d'asile.

"On est le premier pays en Europe de destination des demandeurs d'asile multiples. Et en 2019, on devrait encore être le premier pays d'Europe pour les demandes d'asile issues de ces deux nationalités, qui se caractérisent par un taux de protection faible", a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Si la hausse de ces arrivées est moindre qu'en 2018 (22%), elles n'en ont pas moins atteint leur niveau le plus élevé depuis la crise migratoire de 2015, année où la France n'avait enregistré que 80.000 demandes. Si cette demande augmente alors que les "flux irréguliers entrant en Europe ont beaucoup baissé", c'est "en raison des mouvements secondaires" qui font de la France un "pays de rebond" pour des personnes ayant cherché asile dans un autre pays dans un premier temps, explique-t-on au ministère de l'Intérieur.

En vidéo

Demandeurs d'asile : l'accès aux soins mieux encadré ?

Augmentation de 9,5% du nombre de personnes ayant obtenu l'asile

L'année 2019 a par ailleurs vu une augmentation significative de 9,5% du nombre de personnes ayant obtenu l'asile, avec 36.512 dossiers acceptés contre 33.330 l'année précédente. 

Les chiffres indiquent également que les expulsions d'étrangers en situation irrégulière ont par ailleurs augmenté de 19%, avec 23.746 éloignements.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent