La préfecture de police interdit une manifestation contre les "règles sexistes" imposées aux lycéennes ce vendredi

La préfecture de police interdit une manifestation contre les "règles sexistes" imposées aux lycéennes ce vendredi
Population

DROIT DES FEMMES - Après le succès du mouvement #Lundi14Septembre contre les "tenues correctes" imposées aux adolescentes, le Mouvement national lycéen (MNL) appelait les élèves à manifester ce vendredi 18 septembre à Paris. Mais la préfecture de police a interdit ce rassemblement.

Dans un communiqué envoyé ce jeudi 17 septembre, le Mouvement national lycéen (MNL) dénonce l'interdiction de sa manifestation par la préfecture de police de Paris. Le syndicat appelait les lycéens et lycéennes à manifester ce vendredi 18 septembre à Paris contre "les règles sexistes" en vigueur à l'école et dans toute la société, quelques jours après le succès du #Lundi14Septembre, au cours duquel les adolescentes ont été invitées à se présenter à l'école dans la tenue de leur choix pour protester contre les "tenues correctes" exigées par leurs établissements, jugées sexistes.

Lire aussi

"Le MNL trouve suspect de la part d’un gouvernement de nous empêcher de manifester contre sa politique et déplore la place faite à la lutte contre le sexisme et à la lutte contre les phénomènes de reproduction sexistes dans les lycées", écrit-il. "La préfecture de police de Paris, ne nous donne pour l’heure aucun motif de l’interdiction de cette manifestation", ajoute-t-il, assurant que "l’ensemble de la procédure liée à la déclaration a été respecté du mieux que possible"

Une "atteinte à la liberté de manifester"

Le MNL demande à la préfecture de police de Paris "d'annuler dans les plus brefs délais l’interdiction de manifestation prise aujourd’hui" et souhaite être reçu par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa, ancienne secrétaire d'Etat chargée de l'égalité femmes-hommes, "pour traiter de cette atteinte à la liberté de manifester". 

Le syndicat lycéen, avec le soutien de la CGT et de la FCPE, avait donné rendez-vous aux élèves ce vendredi 18 septembre à 14h place Saint-Michel à Paris. Le cortège devait ensuite rejoindre le ministère de l'Education nationale, rue de Grenelle dans le 7e arrondissement de la capitale. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent