Naufrage du Grande America : où en est la nappe de fioul ?

Population
DirectLCI
MARÉE NOIRE - Près de deux semaines après le naufrage du navire italien Grande America dans le golfe de Gascogne, deux oiseaux ont été retrouvés mazoutés au large de La Rochelle ce week-end. Qu’en est-il du fioul qui s’échappait de l’épave ? La nappe se rapproche-t-elle de nos côtes ? LCI fait le point sur la situation.

Les derniers vols de reconnaissance aérienne effectués ce week-end ont permis de localiser la nappe principale à environ 200 km au large des côtes de Gironde. Elle a ainsi progressé d’environ 130 km depuis le naufrage du Grande America le 12 mars dernier. Par ailleurs, selon la Préfecture Maritime, une "irisation de faible intensité" est toujours visible à la verticale de l’épave, laissant penser que du fioul continue de remonter à la surface de l’océan.

Progression de la nappe vers le sud

Depuis le naufrage du cargo, les vents orientés au secteur ouest, accompagnés d’une houle de nord-ouest, dirigeaient les deux nappes vers le littoral de la Gironde et de la Charente-Maritime à une moyenne de 20 à 30 km par jour mais depuis quelques jours, les vents ont changé d’orientation avec le retour de l’anticyclone pour s’établir au secteur nord-est. Ainsi, ils ne viennent plus de l’océan mais des terres, ce qui permet de maintenir ces nappes au large, ne progressant plus vers les côtes françaises. Elles se dirigent plutôt vers le sud du golfe de Gascogne, en restant situées au large de l’Aquitaine. 

Avec le maintien des hautes pressions, le flux restera orienté à l’est-nord-est tout au long de la semaine, écartant le risque d’arrivée de nappes ou de boulettes de fioul sur le littoral. Le vent pourrait tourner la semaine prochaine et basculer alors au secteur sud-ouest, devenant ainsi moins favorable aux côtes d’Aquitaine. A cette échéance toutefois, la fiabilité n’est pas bonne et nécessitera de confirmer, ou non, la prévision.

Des conditions plus favorables en mer

Les moyens anti-pollution déployés sur la zone de naufrage restent importants avec plusieurs navires qui tentent de contenir la pollution en récupérant notamment le fioul présent à la surface de l’eau. Selon la Préfecture Maritime, les conditions en mer ont été difficiles ces derniers jours avec une forte houle et des creux parfois supérieurs à 3 mètres. Par ailleurs, la période de grandes marées, généralement propice aux fortes vagues, est désormais terminée. 


La situation en mer va ainsi devenir plus favorable dans les prochaines heures avec une houle faiblissant et s’orientant au nord puis au nord-est, permettant de maintenir au large les nappes de fioul. La mer, encore agitée, deviendra peu agitée et les vents continueront également à faiblir. Le travail des navires sur zone sera favorisé dans ces conditions pour tenter de limiter au maximum le risque de pollution sur les côtes françaises.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter