Masque obligatoire : les ventes de rouge à lèvres en chute libre

Masque obligatoire : les ventes de rouge à lèvres en chute libre
Population

BEAUTÉ MASQUÉE - L'industrie cosmétique essuie un coup dur depuis le début de la pandémie. Produit le plus touché : le rouge à lèvres, difficile à porter sous un masque.

Le secteur du maquillage est l'une des victimes collatérales du coronavirus. C'était le cas pendant le confinement, c'est toujours le cas depuis le déconfinement. L'industrie cosmétique espérait que la réouverture des boutiques fasse repartir les ventes à la hausse. Mais, l'obligation du port du masque dans la rue, les transports et les entreprises, est venue enterrer cette perspective. Du moins, pour un temps et pour un produit en particulier : le rouge à lèvres !  

"Je mettais peu de rouge à lèvres, mais maintenant je n'en mets plus du tout, témoigne Mathilde, 24 ans, créatrice d'une chaîne de beauté YouTube, à LCI. La jeune femme a renoncé à la couleur en revanche, elle continue de soigner ses lèvres avec "un baume à lèvres pour les hydrater".

Selon une étude récente menée par le cabinet Nielsen, les ventes de produits de beauté ont chuté de 17 % sur les huit premiers mois de l'année 2020 en France. Le produit de beauté le plus délaissé par les femmes est bien le rouge à lèvres avec une baisse des ventes de 26 % depuis le déconfinement. Une baisse forte qui succède à une chute encore plus considérable des ventes (-75%) entre mars et mai pendant le confinement.  La cause de cette désaffection : le port du masque mais aussi la météo caniculaire de l'été.

Lire aussi

"Le rouge à lèvres était un incontournable dans le panier d'achat des femmes, confirme Dorian, 29 ans, manager d'une boutique Sephora, ce n'est plus le cas, à LCI. Nos conseillères de ventes elles-mêmes n'en portent plus et nous ne proposons plus le service de maquillage des lèvres en magasin afin de respecter les nouvelles normes sanitaires." 

En plus d'être privé de sourire caché sous le masque, mettre du rouge à lèvres génère un inconfort supplémentaire. Salir son masque, se mettre du rouge à lèvres partout sur le bas du visage, abîmer sa peau. "C'est le moment idéal pour revenir vers un maquillage plus naturel, pour laisser respirer sa peau, et éviter de subir les conséquences négatives du port du masque qui entraînent des imperfections (boutons, irritations)", termine la jeune YouTubeuse. 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Le mascara voit sa cote de popularité monter

Allons-nous assister à l'ère du "no make-up" ? Pas sûr ! "Les femmes peuvent mettre davantage leur yeux en valeur, suggère la jeune YouTubeuse, mais je reconnais que cela prend plus de temps que le rouge à lèvres, rapide et efficace."  Le manager de la boutique Sephora affirme que les achats de ses clientes se tournent désormais beaucoup plus vers les produits pour les yeux depuis quelques mois au détriment du rouge à lèvres. Selon l'étude, les ventes de mascara et de eye liners ont d'ailleurs légèrement augmenté de +0,2% depuis le déconfinement. 

L'utilisation du rouge à lèvres se fait, donc, plus rare. Son usage se réduit à la sphère privée et dans les lieux où le masque peut être retiré. A moins d'opter pour un masque transparent ou pour un masque avec son propre sourire imprimé.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Lutte contre l'islamisme : Macron et Darmanin à Bobigny cet après-midi

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent