Canicule : de nombreuses noyades depuis le début du phénomène

Population

AUGMENTATION - Le Premier ministre Edouard Philippe a déclaré lors d'un point presse, samedi 29 juin, qu'une noyade par jour avait été recensée depuis le début de la canicule.

C'est un aspect tragique de la canicule et peut-être une conséquence indirecte des fortes chaleurs qui se sont abattues sur la France cette semaine. Depuis le début de l'alerte, plusieurs personnes sont mortes noyées en France, a déploré le Premier ministre Edouard Philippe, qui a également annoncé que le nombre de noyades était en "augmentation sensible" et évoquant le chiffre d'"une par jour" depuis le début de la canicule.

Selon plusieurs informations des stations radio du réseau France Bleu, les dernières noyades remontent à samedi 29 juin dans les Yvelines, où un homme a été retrouvé mort dans l'étang des Bauches, à Achères, peu après 18h, selon France Bleu Paris. Un enfant de 5 ans s'est également noyé dans la piscine d'un camping de Mialet dans le Gard.

Voir aussi

L'Herault, un département particulièrement touché

Cinq personnes sont mortes noyées en une semaines sur les plages de l'Hérault. Un homme de 40 ans a été pris de malaise samedi 29 kio,, à Carnon, alors qu'il sortait de l'eau après une baignade à la plage du Grand Travers, relate Franceinfo. Mardi 25 juin à Frontignan (Hérault), une femme de 62 ans est morte après s'être noyée à la suite d'un malaise, rapporte France 3 Occitanie. Le même jour, un homme de 75 ans décédait à Carnon après avoir fait un malaise au contact de l'eau.  Deux baigneurs septuagénaires sont morts le 24 et le 27 juin sur les plages de Marseillan-Plage et du Lido. 

Voir aussi

Des noyades en Bretagne et Alsace

Mercredi 26 juin, un adolescent de 15 ans s'est noyé au plan d'eau de Benfel dans le Bas-Rhin, selon France 3 Alsace. Le lendemain, c'est dans le Val-d'Oise, à la base de loisir sde Cergy-Pontoise, qu'un jeune homme se noyait après avoir volé un pédalo avec quatre amis. Le même jour en Savoie un jeune homme de 20 ans se noyait sur le plan d'eau de Grignon, près d'Albertville. Jeudi 27 juin, deux femmes de 70 et 75 ans, sont mortes noyées en fin d'après-midi dans les Côtes-d'Armor. 

Voir aussi

Comment prévenir?

Voir aussi

S'il est difficile d'assurer que la canicule est la cause de ces décès, il est bon de rappeler qu'il est déconseillé de se baigner dans les points d'eau trop frais en cas de forte chaleur pour éviter le phénomène appelé "hydrocution". Pour éviter le drame, il est recommandé d’entrer dans l’eau progressivement, particulièrement lorsque l’eau est froide et que vous vous êtes exposé au soleil. 

Franceinfo précise que pour l'été 2018, Santé publique France a recensé 1 649 noyades accidentelles dont 400 mortelles entre le 1er juin et le 30 septembre 2018. Un chiffre en augmentation de 30% par rapport à l'enquête précédente de 2015, rappelle le site.

Lire et commenter