Militaires tués au Mali : Pau, sous le choc, perd sept soldats du 5e régiment d'hélicoptères de combat

Militaires tués au Mali : Pau, sous le choc,  perd sept soldats du 5e régiment d'hélicoptères de combat
Population

Toute L'info sur

Collision d’hélicoptères au Mali : treize militaires français tués

DRAME - Lundi soir, treize soldats français de l'opération Barkhane sont morts au Mali après la collision accidentelle de deux hélicoptères.Sept des treize soldats appartenaient au 5ème régiment d’hélicoptères de combat de Pau. La ville est sous le choc.

Treize militaires français de l'opération Barkhane ont trouvé la mort lundi soir au Mali dans la collision accidentelle de deux hélicoptères qui appuyaient une attaque contre des djihadistes. Sept des militaires tués appartenaient au 5ème régiment d'hélicoptères de combat de Pau.

L'identité des sept militaires basés dans la caserne de Pau sont :  le capitaine Nicolas Mégard, le capitaine Benjamin Gireud, le capitaine Clément Frisonroche, le lieutenant Alex Morisse, le lieutenant Pierre Bockel (le fils de l'ancien ministre et sénateur 

centriste français Jean-Marie Bockel), l'adjudant-chef Julien Carette et le brigadier-chef Romain Salles de Saint Paul.

Quatre des autres victimes appartenaient au 4ème régiment de chasseurs de Gap, un autre soldat venait du 93ème régiment d'artillerie de montagne de Varces et un militaire appartenait au 2ème régiment étranger de génie de Saint-Christol.

"Tout Pau est en deuil"

Lire aussi

Dans les rues de Pau, l'annonce de ce drame a provoqué le deuil et la consternation. "Tout Pau est en deuil", confie une habitante à notre micro.

"Ils engagent pas dans ce travail pour mourir, ils s'engagent pour défendre une cause, pour défendre des gens, confie une Paloise. Ça me touche parce que ce sont des pères de famille, des jeunes, ils ont autre chose à faire que de mourir."

Voir aussi

François Bayrou, maire de Pau, a fait part de sa vive émotion ce mardi matin sur LCI après avoir appris le décès de ces sept soldats du 5ème régiment d’hélicoptères de combat, situé à côté de la cité Paloise depuis plus de quarante ans. "Nous le vivons tous comme un drame qui touche le plus profond de notre affection, de notre amitié", a confié l'ancien Garde des Sceaux. 

Sur Twitter, il a appelé les habitants de la région à se rassembler devant la mairie ce mardi soir à 19 heures pour leur rendre hommage.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter