Alcool et réveillon : la moitié des Français concernés n'ont pas prévu de plan B pour éviter la voiture

La grève pourrait augmenter le nombre de trajets en voiture durant la nuit du 31.

SÉCURITÉ ROUTIÈRE – Une étude dresse un constat inquiétant à l'approche de la Saint-Sylvestre : la majorité des Français concernés par des trajets en voiture pour le réveillon n'ont pas prévu de solution sans danger pour rentrer chez eux.

Que ce soit du champagne ou un autre spiritueux, 87% des Français indiquent qu'ils vont consommer de l'alcool durant le réveillon du 31 décembre. Ce chiffre est présenté dans l'enquête annuelle des associations Prévention Routière et Assurance Prévention. Il s'accompagne d'autres données, pas forcément rassurantes.

Beaucoup de fêtards (46% des Français indiquent les associations) sont notamment concernés par la question du retour en voiture, qu'ils soient chauffeurs, passagers ou hôtes. Ont-ils pris des dispositions pour garantir un trajet en toute sécurité à l'issue du réveillon ? Pas vraiment : seulement 43,6% des personnes interrogées déclarent avoir anticipé  une solution sans danger. 

La grève comme effet aggravant ?

À Paris et dans les grandes agglomérations, la grève va-t-elle entraîner une recrudescence des trajets en voiture, potentiellement alcoolisés ? Les auteurs de l'étude, qui ont arrêté leur recueil d'informations au 2 décembre, expliquent qu'ils n'ont pas analysé l'impact de la mobilisation -ce qui assez logique puisque la grève n'a commencé que le 5 et n'était pas censée se poursuivre aussi longtemps. Néanmoins, il est fort probable qu'une partie des fêtards habitués à utiliser les transports en commun le 31 décembre ne se rabattent sur la voiture. 

Et pour cause. D'ordinaire, la RATP met en place un service spécifique pour la Saint-Sylvestre, avec l'ouverture durant toute la nuit d'un certain nombre de lignes. Il est alors possible de se rendre facilement d'une extrémité à l'autre de la capitale, malgré la fermeture d'une partie des arrêts.  Ce dispositif, sans surprise, est compromis cette année. La RATP a ainsi indiqué ce vendredi que durant la nuit du 31 décembre, seules les lignes 1 et 14 circuleraient, mais pas après 2h15. Les bus Noctilien seront renforcés pour l'occasion.  

Lire aussi

En vidéo

Zéro gramme d'alcool dans le sang au volant ? Didier Guillaume se dit "pour"

L'enquête des deux associations met en avant des solutions de transports alternatives afin d'inciter à ne pas avoir systématiquement recours à la voiture. Elle indique par ailleurs qu'en l'espace de 10 ans, le nombre de "Sam", surnom des capitaines de soirées ne buvant pas, a largement progressé (59%, +15 pts). Les VTC devraient, eux aussi, être utilisés massivement, tandis que subsiste toujours la possibilité de dormir chez ses hôtes lorsque la soirée s'effectue chez des amis ou des connaissances. 

Chaque année, la nuit de la Saint-Sylvestre demeure l'un des plus meurtrières sur les routes : on déplore en effet en moyenne 15 à 20 décès ces dernières années.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.