Munis d'un certificat médical, plusieurs surfeurs échappent à la verbalisation malgré le confinement

Munis d'un certificat médical, plusieurs surfeurs échappent à la verbalisation malgré le confinement

LOISIRS - Plusieurs surfeurs ont été contrôlés par les forces de l'ordre ce week-end près d’Audierne (Finistère). Equipés d'un certificat médical arguant de la nécessité de pratiquer un sport nautique pour leur bonne santé psychologique, ils n'ont pas écopé d'amende.

Depuis la fin du mois d'octobre, la France est de nouveau confinée. Déplacement et activités ont ainsi été drastiquement réduits pour tenter d'enrayer la progression de l'épidémie de coronavirus dans l'Hexagone. Surf, plongée, baignade : les activités aquatiques n'échappent pas au couperet des restrictions sanitaires. Gendarmes et policiers veillent au grain sur tous les littoraux français au respect de cette interdiction.

Pourtant, selon Ouest-France, plusieurs surfeurs s'adonnant à leur activité dans le Finistère ont été contrôlés par les forces de l'ordre. Munis de leur attestation dérogatoire de déplacement, ils ont également présenté "un certificat médical de leur médecin précisant que la pratique d’un sport nautique leur est nécessaire pendant le confinement pour conserver un bon équilibre psychologique". Un document qui a permis aux traqueurs de vague de ne pas écoper d'amende malgré leur non-respect du confinement. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Un loisir "nécessaire pour l'équilibre" personnel

Parallèlement, de nombreux passionnés du sport de glisse se sont rassemblés sur la plage de Guidel (Morbihan). Par leur présence, ils tenaient à protester contre l'interdiction de leur pratique sportive à cause du confinement alors même que les chances de transmission du virus seraient minimes. Interrogée par TF1, une surfeuse affirme que cette activité n'est "pas seulement un joujou" mais est véritablement "nécessaire" à son "équilibre". 

Ces mouvements de contestation semblent de plus en plus nombreux au fil des jours, même s'ils ne font pas l'unanimité. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Pas d'évolution des restrictions nationales cette semaine", annonce Gabriel Attal

EN DIRECT - Investiture de Joe Biden : départ imminent de la Maison Blanche pour Donald Trump

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Lire et commenter