Nantes : La préfecture a-t-elle interdit les parapluies lors de la manifestation du 9 janvier (alors qu'il pleuvait) ?

Manifestation à Nantes contre la réforme des retraites, ce 9 janvier 2020.
Population

Toute L'info sur

À la loupe

A LA LOUPE - La préfecture de Loire-Atlantique dément l'existence d'un arrêté visant à interdire les parapluies durant la manifestation de ce jeudi. Une telle interdiction a cependant été prise, à une centaine de kilomètres de là, à Rennes. Explications.

"Énormément de monde à Nantes aujourd'hui", tweete "Citoyen anonyme" en commentaire d'une vidéo de la manifestation de ce jeudi 9 janvier. "La préfecture a interdit le port du parapluie malgré le temps qui risque d'être pluvieux", assure ce compte indépendant qui répertorie les actualités sur les mouvements sociaux. La vidéo est, elle, tirée du compte de Presse Océan, un média local.

Des parapluies interdits, "armes par destination ?", se moque un internaute sur Twitter. 

L'information a rapidement été démentie par la police nationale. "Ne diffusez pas de fausses informations", enjoint-elle. "Il n'y a pas eu d'arrêté préfectoral, nous confirme la préfecture de Loire-Atlantique, et il n'y a jamais eu d'interdiction de parapluies."

Cette interdiction n'est pourtant pas pure invention. En septembre dernier, une centaine de parapluies avaient été saisis lors d'une manifestation de Gilets jaunes. Là encore, aucune interdiction n'avait été émise par la préfecture. La police nantaise avait justifié ces saisies en expliquant que des Blackblocks utilisaient des parapluies noires pour "changer de tenue vestimentaire", vraisemblablement pour ne pas être reconnus par les caméras de surveillance.

D'autres y ont vus un hommage au mouvement de contestation hongkongais, où des centaines de milliers de manifestants défilent avec leurs parapluies depuis le mois de mars dernier. Déjà en 2014, les manifestants  de Hong-Kong utilisaient massivement cet accessoire, ce qui avait conduit le mouvement de l'époque à être baptisé la "révolution des parapluies".

Surtout, un arrêté préfectoral visant les parapluies a bien été pris en France dans le cadre de la manifestation contre la réforme des retraites du 9 janvier. Non pas à Nantes mais à Rennes. Pour prévenir d'éventuels débordements, la préfecture d'Ille-et-Vilaine a pris la décision d'interdire tout "équipement de protection destiné à mettre en échec tout ou partie des moyens utilisés par les représentants de la force publique pour le maintien de l’ordre" ainsi que "les objets destinés à dissimuler tout ou partie du visage afin de ne pas être identifié." 

"Il n'est évidemment pas fait mention de parapluies, en tant que tels", précise la préfecture mais ces derniers faisaient partie des équipements visés. "D'autres préfectures ont déjà pris des arrêtés de ce type, telle la préfecture de police de Paris", souligne-t-elle.

Pour protester contre cette décision, de nombreux avocats grévistes ont bravé l'interdit et défilé avec des parapluies. Il faut dire que la météo s'y prêtait.

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent