Non, la France ne compte pas le plus grand nombre de morts du Covid-19 en proportion de sa population

Rares sont aujourd'hui les pays épargnés par le Covid-19.
Population

À LA LOUPE – Contrairement à des messages véhiculés en ligne, la France ne compte pas le pire ratio de décès en comparaison avec sa population. Elle est même assez loin de la Belgique, triste leader de ce classement. La Chine, elle, semble presque épargnée sous cet angle.

Pour évaluer l'impact de l'épidémie dans un pays, il est difficile de se fier au nombre de cas recensés, tant les politiques en matière de dépistage peuvent varier. En revanche, le nombre de décès attribués au Covid-19 s'avère un indicatif plus fiable, si l'on part du postulat que les Etats font preuve de transparence dans les données qu'ils rendent publiques.

Lorsque l'on se penche sur la mortalité du virus, il est intéressant de mettre en rapport le nombre de décès avec la population globale du pays. C'est ce qu'a fait un internaute, qui en a conclu que la France était le pays avec "le plus de victimes de la planète" (sic). L'indice "pertinent" à ses yeux est celui qui consiste à observer "le nombre de mort par million d'habitant". LCI a voulu vérifier ces affirmations, mais n'arrive pas aux mêmes conclusions. La France est certes très touchée, mais elle l'est proportionnellement moins que plusieurs de ses voisins. 

La Belgique largement touchée

Pour effectuer des comparaisons entre les différents pays, nous avons retenu les données fournies par l'Université Johns Hopkins, qui effectue depuis le début de l'épidémie un travail remarquable de recensement et de cartographie des chiffres relatifs à l'épidémie de Covid-19. Reconnue pour sa fiabilité, elle fournit, outre un décompte du nombre de cas et de décès, une comptabilisation des morts par pays pour 100.000 habitants. 

Afin de se baser sur les mêmes éléments que l'internaute cité plus haut, nous avons multiplié par 10 ces chiffres, afin que les morts soient ici rapportés à un million d'habitants. Ce qui, après ajustements réalisés sur des tableurs, permet d'obtenir la carte qui suit :

Nous observons ici que la vision de l'épidémie change si l'on rapporte les décès à la population globale. À l'échelle de la planète, c'est en effet la République de Saint-Marin, au Nord de l'Italie, qui est la plus touchée, avec 1125 morts pour un million d'habitants. Un constat à relativiser a regard de la très faible population de ce micro-Etat (32.000 habitants) puisqu'au 16 avril, 38 décès y ont (seulement) été déplorés. Les modes de calcul pouvant varier d'un pays à l'autre, seuls de décomptes à l'issue de l'épidémie pourront toutefois être considérés comme totalement représentatifs, puisque les morts en maison de retraite ne sont par exemple pas comptabilisés partout. La Belgique, par ailleurs, cumulent tous les cas suspectés, ce qui fait gonfler les chiffrages.

Avec les données à notre disposition, si l'on se penche sur les pays dont la population se compte en millions de d'habitants, la France n'affiche en tout cas pas le pire bilan. En effet, avec 267 cas pour un million de personnes, le pays se situe derrière des pays comme l'Italie (369), l'Espagne (413) et la Belgique (425), dont on parle globalement peu dans l'Hexagone depuis le début de l'épidémie. Le graphique qui suit représente les pays les plus touchés, à l'exception de Saint-Marin, d'Andorre et du Luxembourg. La Chine a été ajoutée à titre de comparaison. 

Malgré une augmentation rapide du nombre de cas et un accroissement des décès, les Etats-Unis ne sont pour l'instant pas les plus touchés dans un classement comme celui-ci. En effet, on dénombre environ 330 millions de personnes sur le sol américain. En considérant que la Chine a fourni des données fiables sur le nombre de morts à l'intérieur de ses frontières, le pays apparaît comme presque épargné. Logique, étant donné qu'il s'agit du plus peuplé du globe et des fortes mesures de quarantaine imposées à la province du Hubei au début de l'épidémie. Cet indicateur reste évidemment à utiliser avec précaution puisqu'un décès n'est pas plus ou moins grave en fonction du nombre de personnes dans la population globale. Tout juste permet-il de fournir des notions d'échelle.

En résumé, il est donc inexact d'affirmer que la France est proportionnellement le pays le plus touché au monde en rapportant le nombre de décès du Covid-19 à sa population. En revanche, elle apparaît en première ligne, comme plusieurs de ses voisins européens. Ces observations, réalisées avec des chiffres du 16 avril, sont toutefois susceptibles d'évoluer rapidement en fonction des nouveaux décès qui risquent d'être enregistrés dans les jours et semaines à venir. Il convient aussi de rappeler que, dans l'ensemble de ces pays, ce sont, au mieux, les décès à l'hôpital et en Ehpad qui sont comptabilisés. Faute de tests massifs, il est aujourd'hui impossible de recenser les décès en dehors de ces établissements.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur le Covid-19

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent