Nouvelle-Calédonie : alerte tsunami levée après un séisme de magnitude 7,6 au large de l'archipel

Population
DirectLCI
ALERTE - Déclenchée par les autorités après un tremblement de terre au large de l'archipel français ce mercredi, l'alerte au tsunami a été levée. Les habitants avaient été appelés à s'éloigner des rivages et à se mettre à l'abri. Aucune victime et aucun dégât n'ont pour l'heure été rapportés.

 Plusieurs répliques ont succédé à la secousse initiale. Un puissant séisme a frappé ce mercredi à 15h18 heure locale (04h18 GMT) au large de l'archipel français de Nouvelle-Calédonie, conduisant les autorités à "déclencher les sirènes tsunami" sur l'ensemble du territoire, a annoncé la protection civile néo-calédonienne. Cette alerte a été levée vers 19h heure locale (09hGTM). Signalé dans un premier temps à 7,3 par le centre américain de veille sismique (USGS), le tremblement de terre a par la suite été évalué à une magnitude 7,6 sur l'échelle de Richter par le centre d'alerte au tsunami du Pacifique. Son épicentre a été localisé à 155 km au sud-est des îles Loyauté, qui appartiennent à la Nouvelle-Calédonie, et à 10 kilomètres de profondeur.


Les Néo-Calédoniens ont reçu des textos leur demandant de rejoindre immédiatement les zones de refuge. "Sur la foi des paramètres sismologiques préliminaires", de "dangereuses vagues de tsunami sont possibles sur les côtes situées dans les 1 000 kilomètres de l'épicentre du tremblement de terre", a alerté le Centre d'alerte au tsunami dans le Pacifique, évoquant des lames pouvant aller "jusqu'à trois mètres au-dessus du niveau de la marée". Un risque suffisamment important pour que la Direction de la Sécurité Civile et de la Gestion des Risques de la Nouvelle-Calédonie (DSCGR) appelle à l'évacuation des populations vivant sur 300 mètres de bande côtière sur la côte Est de la Grande île (la principale île de l'archipel français) ainsi que sur l'île des Pins et sur les îles Loyauté. "Si vous n'avez pas le temps de préparer votre évacuation, éloignez-vous du rivage à plus de 300 mètres et/ou prenez de la hauteur à plus de 12 mètres d'altitude (étages de bâtiments solides ou relief sans approcher des cours d'eau)", ajoute la protection civile néo-calédonienne.

En vidéo

Nouvelles vagues : des vagues violentes observées après un séisme

En vidéo

Nouvelle-Calédonie : alerte au tsunami après un séisme

"Compte tenu du risque moindre pour la cote Ouest en particulier Nouméa, l'évacuation n'est pas requise, néanmoins la population doit rester vigilante sur l'ensemble de la bande côtière en raison de possibles mouvements anormaux du niveau de la mer", ajoute la Direction de la sécurité civile et de la gestion des risques. La fin d'alerte sera annoncée par les sirènes, a précisé le Haut Commissariat de la république sur son compte Twitter.


Il n'y a pour l'heure pas d'information sur d'éventuels décès à l'issue de la secousse initiale et, d'après les projections de l'USGC, le bilan du séisme en terme de victimes devrait être minime. Aucun dégât n'a pour l'heure été signalé, a précisé une porte-parole de la direction de la sécurité civile. En Nouvelle-Zélande, une alerte a aussi été émise après le séisme. 


Plus d'informations à suivre...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter