Nutella rouvre sa plus grosse usine après une fermeture "par précaution" mais n'en dit pas beaucoup plus

Population
CONFIDENTIALITÉ - L'usine Nutella de Villers-Ecalles (Seine-Maritime) a rouvert ses portes après une fermeture inédite de cinq jours. Il "s'agissait d'une suspicion de défaut de qualité strictement circonscrit à une étape de production, très en amont de la chaîne, l'étape du broyage et torréfaction de nos noisettes ", a indiqué la marque, sans en dire plus.

Après cinq jour sans qu’un pot ne sorte des chaines. La plus grosse usine Nutella au monde, à  Villers-Ecalles (Seine-Maritime), a redémarré lundi matin. Une fermeture, "par précaution", en raison d'un "défaut de qualité" d'un produit  semi-fini, selon Ferrero France. 


"L'usine a bien redémarré ce matin à 6h00. Nous sommes à 100% de nos capacités de production", a indiqué à l'AFP le service de communication de la  filiale française de l'entreprise familiale italienne. Interrogé sur la nature du défaut de qualité qui l'avait amené à suspendre  la production, Ferrero France précise qu'il "s'agissait d'une suspicion de  défaut de qualité strictement circonscrit à une étape de production, très en amont de la chaîne, l'étape du broyage et torréfaction de nos noisettes". Mais pas question d’en dire  plus pour "raisons de confidentialité ". "Tous les doutes sont pleinement levés", avait indiqué vendredi soir  Ferrero France en annonçant la reprise de la production pour lundi.

600.000 pots par jour

"L'approvisionnement de nos clients se poursuit sans interruption", avait assuré Ferrero. "Nous pouvons affirmer qu'aucun produit actuellement sur le marché n'est  concerné par la situation", ajoutait aussi l'entreprise. L'usine de Villers-Ecalles produit 600.000 pots par jour, soit un quart de  la production mondiale, de la pâte à tartiner composée à 56,3% de sucre et à  30,9% de matière grasse. Elle emploie 400 personnes en CDI.

En vidéo

Nutella, camembert, lait en poudre, eau minérale… Pourquoi les prix de nombreux produits ont augmenté

Troisième groupe mondial de confiserie et chocolaterie, le groupe Ferrero a doublé son chiffre d'affaires en dix ans pour atteindre plus de dix milliards  d'euros. Il compte 22 sites de production et plus de 30.000 employés

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter