"On subit beaucoup de discriminations" : paroles de manifestants lors du rassemblement parisien

"On subit beaucoup de discriminations" : paroles de manifestants lors du rassemblement parisien
Population

TÉMOIGNAGES - Des manifestations sont organisées ce samedi dans plusieurs villes de France contre le racisme et les violences policières. A Paris, où a lieu le plus gros rassemblement, des manifestants nous racontent les raisons qui les poussent à se mobiliser.

"C’est important pour moi d’être ici étant donné que je suis une personne noire. Je me bats en fait pour ma communauté". Comme ce jeune manifestant, des milliers de personnes se sont réunis, samedi 13 juin à Paris, à l’appel du Comité Adama, du nom d’Adama Traoré, jeune homme noir mort en 2016 après son interpellation par la gendarmerie en banlieue parisienne. 

"On subit beaucoup de discriminations dans le monde, et aussi en France. Je suis là afin que les violences policières s’arrêtent", complète le jeune homme au micro de LCI. Plus de 20.000 personnes étaient attendus pour ce rassemblement parisien.

Lire aussi

Il n’y a rien qui change et il serait temps de faire changer les chose.- Une jeune manifestante, sur la place de la République.

"C’est un peu choquant, au XXIe siècle, de devoir dire : ‘Stop à la violence !’ et ‘On veut de la justice !’", déplore une autre manifestante. "Il n’y a rien qui change et il serait temps de faire changer les choses (…) Si j’ai des enfants, j’aimerais bien qu’ils soient en sécurité", défend-t-elle, sous les sifflets de la foule visant les policiers et les militants identitaires qui avaient accroché une banderole hostile quelques instants plus tôt.

Toute l'info sur

Mort d'Adama Traoré

Quatre ans d'expertises et de contre-expertises pour connaître la véritéAssa Traoré, la soeur devenue militante contre les violences policières

Le cortège devait initialement partir à 14h30 de la place de la République en direction de celle de l’Opéra. Du fait de l’intervention des forces de l’ordre, les manifestants étaient toujours bloqués à leur point de départ, place de la République, ce samedi en fin d’après-midi. Pour justifier le blocage du cortège, la Préfecture de police a rappelé que la manifestation parisienne est "interdite", au même titre que "tout rassemblement de plus de 10 personnes" en raison de la pandémie.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent