Espagne, Italie, Grèce, Maghreb... Où peut-on aller sur la Méditerranée et quelles sont les règles à respecter ?

Espagne, Italie, Grèce, Maghreb... Où peut-on aller sur la Méditerranée et quelles sont les règles à respecter ?
Population

CORONAVIRUS – Les eaux bleues de la Grèce, la gastronomie italienne, les joyaux d'Afrique du Nord vous tentent pour cet été ? L'épidémie de Covid-19 n'est cependant pas terminée et tous les pays n'ont pas rouvert leurs frontières : quatorzaine, frontières fermées, test PCR… voici le point sur les restrictions (ou pas) en vigueur.

Pas facile d'organiser ses vacances d'été cette année. En raison de la crise de coronavirus qui touche la planète, l'entreprise peut rapidement relever du casse-tête. Depuis le 15 juin dernier, les frontières à l'intérieur de l'espace Schengen sont ouvertes. Si on peut se déplacer librement dans la majorité des pays, certaines destinations sont accessibles mais sous conditions. Pour tous ceux qui souhaitent se rendre dans le bassin méditerranéen, très prisé à cette époque de l'année, voici tout ce qu'il faut savoir pour organiser au mieux vos déplacements. Mais attention, compte tenu du caractère évolutif de la situation sanitaire, les choses peuvent rapidement changer. Avant de vous déplacer, nous vous conseillons de vérifier les mises à jour sur le site www.diplomatie.gouv.fr.

Espagne

C'est une des destinations les plus prisées par les Français en été. Les voyages et les déplacements sont autorisés en Espagne sans aucune limitation, ni mise en quarantaine pour les résidents de l’Union européenne, depuis le 1er juillet. Les voyageurs doivent toutefois remplir un formulaire de santé publique ou utiliser l’application gratuite Spain Travel Health (SpTH). Après avoir rempli le formulaire, les passagers obtiendront un code QR qu’ils doivent présenter à leur arrivée en Espagne. Attention toutefois si vous avez prévu de vous rendre en Espagne. Après la découverte de milliers de nouveaux cas en Catalogne, le gouvernement français n'exclut pas de fermer sa frontière

En vidéo

Éventuelle fermeture de la frontière franco-espagnole : l'inquiétude monte au Perthus

Italie

Du côté de l'Italie, pas de complication à signaler. Alors que le nombre de contaminations au Covid-19 est en baisse, le pays autorise tous les voyageurs des États membres de l’Union européenne à entrer sur son territoire. Ces derniers ne sont pas soumis à une quarantaine mais ils doivent remplir un formulaire pour déclarer les motifs du voyage et fournir un numéro sur lequel ils seront joignables. 

Mais attention, si vous voulez vous rendre en Sardaigne, il faudra vous enregistrer en ligne sur la plateforme numérique de la région Sardegna Sicura 48 heures avant la date du voyage et présenter l’accusé de réception lors de votre embarquement (avion ou bateau). Les voyageurs devront également se soumettre à un contrôle de température et remplir le formulaire de recherche pour une éventuelle contamination ou un contact avec le Covid-19.

Lire aussi

Portugal

Les voyageurs en provenance des pays membres de l’Union européenne peuvent se rendre au Portugal par voie aérienne, terrestre et maritime. A leur arrivée, ils devront se soumettre à une prise de température et renseigner un formulaire. Pour ceux qui veulent se rendre sur  l’archipel de Madère, ils devront présenter un test négatif au Covid-19 réalisé dans les 72 heures avant leur embarquement, ou bien l’effectuer à leur arrivée et rester en isolement jusqu'au résultat. Une fois sur place, il est demandé de réaliser une quarantaine volontaire pour une période de 14 jours dans un des hôtels dédiés à cet effet.

Grèce

Depuis le 1er juillet, la Grèce a ouvert ses frontières pour les résidents de l'Union Européenne. Tous les voyageurs ont l'obligation de remplir un formulaire de location (Passenger Locator Form, PLF) entre 48h et 24h avant leur arrivée en Grèce. Un dépistage au Covid-19 aléatoire peut également être demandé à l’arrivée. Si le test est positif, une quatorzaine sera exigée dans un hôtel désigné par les autorités sanitaires.

Turquie

Si vous voulez vous rendre en Turquie, c'est possible. Les vols vers le pays ont repris depuis le 11 juin mais ceux-ci sont toujours susceptibles d'être reportés. Les ressortissants français seront soumis à un contrôle sanitaire à leur arrivée ainsi qu'à un test PCR gratuit s’ils présentent des symptômes. En cas de test positif, les voyageurs seront soumis à une quatorzaine. 

Tunisie

Voyager en Tunisie, c'est désormais possible. Depuis le 27 juin, le pays a rouvert ses frontières mais les voyageurs devront respecter des mesures sanitaires selon leur pays de provenance. Pour ceux qui arrivent d'une zone à contamination faible comme la France, aucune restriction n'a été mise en place à part le respect des gestes barrières et de la distanciation physique. Pour les autres, il faudra présenter un test PCR négatif, réalisé dans les 72 heures avant le voyage, remplir une fiche sanitaire et s'engager à effectuer un auto-isolement (en hôtel ou à domicile) pendant une durée de 14 jours. 

Maroc

Pour aller au Maroc, c'est plus compliqué en raison de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 août. Les autorités marocaines ont décidé de suspendre les liaisons aériennes et maritimes en provenance et à destination de la France. Depuis le 14 juillet, les frontières ont été rouvertes pour permettre aux ressortissants marocains et aux résidents de rentrer chez eux. Deux tests Covid (PCR et sérologique) datant de moins de 48 heures doivent être présentés à l’enregistrement. 

Algérie

Toute l'info sur

Vacances d'été : l'ombre du coronavirus

Il sera impossible d'aller en vacances en Algérie cet été. Depuis le 17 mars, les autorités ont suspendu toutes les liaisons aériennes et maritimes à destination et en provenance du pays, à l’exception du transport des marchandises.  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent