Grève dans les stations de ski samedi : "Il y aura beaucoup de gêne, c’est certain !"

La station de Val d'Isère
Population

MOBILISATION – À partir de samedi, un préavis de grève dans les stations de ski a été lancé par les syndicats pour protester contre la réforme de l’assurance-chômage. Qu’ont prévu les grévistes ? Les vacanciers seront-ils impactés ? Un délégué syndical CGT nous éclaire.

Si vous souhaitez partir en vacances au ski, il va falloir prendre vos précautions. À partir de samedi, des actions syndicales sont prévues dans de nombreuses stations de ski de l’Hexagone pour protester contre la réforme de l’assurance-chômage. Des dizaines de stations de ski, dont LCI vous dévoile la liste, sont concernées.

Qu’ont prévu les organisations syndicales ? Pourquoi se mobilisent-elles ? Les vacanciers pourront-ils vivre une semaine de ski sans encombre ? LCI a posé ces questions à Yvan Bellebouche, conducteur de téléporté à attaches débrayables et délégué syndical CGT aux Deux-Alpes.

LCI : Pourquoi avez-vous décidé de lancer cet appel à la grève ?

Yvan Bellebouche : Nous souhaitons pouvoir mobiliser l’ensemble des saisonniers, qu'ils travaillent sur les remontées mécaniques, les pistes, dans l'hôtellerie ou la restauration, qui seront impactés par le nouveau calcul du chômage. Nous avons beaucoup entendu parler des retraites - nos métiers sont d'ailleurs également concernés par cette réforme puisque nous travaillons souvent dans des conditions difficiles et très physiques, dans le froid en plein vent. Mais cette mobilisation est essentiellement contre la réforme de l'assurance-chômage. Le nouveau calcul qui devrait entrer en vigueur le 1er avril pourrait faire baisser de 30% en moyenne nos indemnisations chômage.

Il n'y aura pas de blocage, mais le domaine skiable sera réduit- Yvan Bellebouche, délégué syndical CGT

Qu’avez-vous prévu pendant cette grève ?

L’idée n’est pas de bloquer, mais il y a un bon nombre de salariés qui ne seront pas sur le terrain. Il y a donc beaucoup de choses qui ne tourneront pas, notamment les remontées mécaniques. Le début de la mobilisation est fixé à samedi matin à partir de 8h30. C’est une grève reconductible, les préavis qui ont été posés sont à durée illimitée.

Les vacanciers pourront-ils skier normalement ?

Non, pas normalement, il y aura beaucoup de gêne, c’est certain. Mais il n’y aura pas d’empêchement, ils pourront monter. Le fait qu’il y ait moins de remontées et moins de pisteurs entraînera une réduction du domaine. Tout ce qui touche à la sécurisation du domaine skiable et au fonctionnement des installations sera fortement perturbés, c’est évident. Il n’y aura pas de blocage, mais le domaine skiable sera réduit.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent