Passage du mur du son : quand des avions de chasse sèment la panique au-dessus des villes

Passage du mur du son : quand des avions de chasse sèment la panique au-dessus des villes
Population

DÉFENSE - Il n'est pas rare qu'un avion franchissant le mur du son sème la panique au-dessus des villes lors d'exercices ou de missions d'interception. Rien que ces deux derniers mois, au moins quatre faits similaires ont été observés partout en France.

Le passage du mur du son par un avion de chasse de l'armée ce mercredi 30 septembre près de Paris a semé un vent de panique dans toute la région parisienne. "Il n'y a pas d'explosion", a rapidement tweeté la Préfecture de Police de Paris pour couper court aux rumeurs et demander aux Franciliens de "ne pas encombrer les lignes de secours". "Un Rafale de la permanence opérationnelle de Saint-Dizier en intervention réelle pour porter assistance à un aéronef en perte de contact a été autorisé à passer le mur du son pour rejoindre l'appareil en difficulté", a indiqué à LCI le porte-parole de l'armée de l'Air et de l'Espace, précisant que l'avion avait "passé le mur du son à l'est de Paris".

Lire aussi

Il suffit de faire quelques recherches sur internet pour se rendre compte que la presse régionale fait souvent état de situations similaires partout en France, soit dans le cadre d'exercices ou de surveillance de l'espace aérien. Rien que ces deux derniers mois, au moins quatre passages de mur du son ont provoqué des réactions d'inquiétude aux quatre coins du pays.

Le 4 septembre dernier, un avion passe le mur du son près de Lyon : le bruit est entendu dans un large périmètre autour de la ville. La préfecture du Rhône avait indiqué qu’il s’agissait d’un exercice d'un Mirage 2000 de l’armée de l’air, basé à Orange. Le 17 août 2020, un rafale franchit le mur du son dans la Sarthe et le Maine-et-Loire. Il s’agissait cette fois-ci d’un avion du dispositif de permanence opérationnelle, chargé d'assurer le contrôle de l’espace aérien et des missions d’assistance. Il avait décollé de la base d’Orange pour se rendre à Evreux.

La même chose s'était produite le 3 août dans le Béarn, où deux avions de chasse de type Rafale de la base aérienne de Mont-de-Marsan avaient dépassé le mur du son lors d’un vol d’entraînement au-dessus de la région de Pau. Le 30 juillet autour de Dijon, deux rafales de l’armée de l’air "réalisant un vol supersonique" s'étaient également fait entendre par les habitants de l'agglomération. 

Un précédent en Ile-de-France en 2019

En Ile-de-France, un événement similaire s'était produit en février 2019, dans l'Oise. A l'époque, le ministère des Armées avait précisé que le Rafale avait décollé de la base de Saint-Dizier pour "lever le doute" sur le comportement d'un avion "en provenance du Maroc et à destination de la Belgique" avec lequel les contrôleurs aériens avaient perdu le contact.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attentat de Conflans : "L'islam radical s'est infiltré au cœur même de notre société de tolérance et de liberté"

EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent