"Pau est à 4h30 de Paris" : Bayrou explique son bras de fer avec Air France

"Pau est à 4h30 de Paris" : Bayrou explique son bras de fer avec Air France
Population

AIR FRANCE - François Bayrou, invité d'Elizabeth Martichoux ce mardi 2 juin, s'est opposé à la suppression de liaisons aériennes entre Paris et Pau, sa ville.

François Bayrou était l'invité d'Elizabeth Martichoux, mardi 2 juin. Le maire de Pau a vivement réagi à la politique conduite par Air France, qui doit s'engager à supprimer ses liaisons intérieures lorsque des alternatives en train, inférieures à 2h30 de trajet, sont possibles. Prenant le cas de sa ville, François Bayrou a rappelé qu'avant la crise, "Pau avait par avion 9 à 10 liaisons chaque jour" vers Paris et  qu'aujourd'hui, "Air France nous propose royalement à partir du 15 juin deux liaisons par semaine". 

Une suppression des vols à laquelle s'oppose l'élu, alors que "Pau est à 4h30 de Paris" et que "le gouvernement avait fixé une règle extrêmement simple : on va maintenir toutes les liaisons aériennes lorsque les villes sont à plus de 2h30 en train". 

Lire aussi

"En recevant 7 milliards d’euros, Air France n’a pas à faire des économies sur le dos des obligations de service public qui sont les siennes", a-t-il asséné. Après avoir annoncé il y a quatre jours saisir l'exécutif pour faire rappeler à Air France les engagements de l'État, l'élu est actuellement engagé dans un bras de fer avec la compagnie aérienne : "La directrice générale d’Air France m’a appelé, on va se rencontrer". 

"J’ai bon espoir qu’un jour Air France change d’avis", a confié François Bayrou, alors que les négociations avec la compagnie aérienne sont toujours en cours. "Nous allons tout faire pour soutenir une liaison avec Paris avec d’autres compagnies (…) J'ai bon espoir que nous réussissions à créer cette offre alternative si Air France maintient sa position". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent