Plus d’un fumeur sur cinq achète ses cigarettes à l’étranger

Population
TABAC - Selon une étude basée sur les enquêtes du Baromètre Santé publique France, plus d’un fumeur français sur cinq (22,2%) se procure ses cigarettes à l’étranger. Une proportion qui avait baissé entre 2014 et 2018 avant, donc, de repartir à la hausse l’année dernière.

Alors que l’harmonisation européenne du prix des paquets de cigarettes tarde à prendre forme, les auteurs d’une étude basée sur des enquêtes du Baromètre Santé publique France et publiée ce mardi estiment qu’il est utile et "important de mesurer régulièrement des indicateurs" des lieux d'achats. Et, pendant que le prix du paquet augmente de façon régulière en France (4,90 euros le prix annuel moyen du paquet de 20 cigarettes le moins cher en 2007, 6,50€ en 2014 et 7,42€ en 2018) avec un objectif de prix minimal fixé à 10 euros par le gouvernement à l’horizon novembre 2020, il est notamment intéressant de constater que la proportion des achats de cigarettes effectués à l’étranger n’augmente pas de façon spectaculaire.

L'achat sur internet quasi nul

Ainsi, selon l’étude, en 2018, 77,8% des fumeurs de cigarettes (en paquets ou roulées) - parmi les adultes de 18 à 75 ans - ont déclaré avoir acheté leur tabac dans un bureau de tabac en France lors de leur dernier achat. En 2014, le chiffre était de 78,7% avant d’augmenter et d’atteindre 81,3% en 2017 puis, donc, de redescendre à 77,8% en 2018. 22,2% des fumeurs français achètent donc leur tabac hors de France. 

Toujours selon l’étude, 16,4% ont effectué leur dernier achat dans un pays limitrophe de la France (continentale) et 1,6% dans des pays non limitrophes. Dans les achats, ceux effectués en duty-free plafonnent à 2,1% alors que ceux réalisés dans la rue se situent à moins de 1% (moins de 0,1% pour les achats sur internet). Enfin, la complexité à "distinguer achats transfrontaliers légaux et contrebande rend très compliquée l'estimation de la part de cette dernière dans les flux, précisent les auteurs de l’étude, d'après un travail de l'Observatoire français des drogues et toxicomanies. Elle aurait représenté environ 6% de la quantité de tabac consommée en France en 2010."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter