Plusieurs tonnes de steaks hachés frauduleux distribués à des associations, l'Etat saisit la justice

Population
ALIMENTATION - La répression des fraudes a annoncé ce vendredi avoir découvert une "tromperie" de grande ampleur sur la qualité de steaks hachés distribués à des associations d'aide aux plus démunis. L'Etat a annoncé qu'il allait saisir la justice.

Des steaks hachés excessivement riches en gras, aux tissus de mauvaise qualité, contenants du soja et de l'amidon. Voilà ce qui était distribué à des associations d'aide aux plus démunis par une entreprise française qui s'approvisionnait en Pologne. La marchandise a été livrée aux associations La Croix Rouge, Les Restos du Cœur, le Secours Populaire Français et la Fédération française des banques alimentaires et financée par un Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD).


Selon la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF), en 2018, ce sont 1500 tonnes de steaks hachés surgelés qui ont été achetées pour ce Fonds européen, pour un total de 5,2 millions d'euros. 700 tonnes environ auraient été distribuées depuis juillet 2018. Les anomalies auraient été constatées dès le mois de février. 

Les autorités alertées fin mars par les associations

La consommation de ces steaks hachés ne présentait pas de risque pour la santé, mais leur distribution "a été immédiatement stoppée", a précisé la DGCCRF dans un communiqué. Elle a été alerté fin mars par les associations sur les problèmes de qualité de ces steaks, et les autorités françaises ont saisi le 5 juin les autorités polonaises via le réseau "food fraud" pour prolonger l'enquête en Pologne.


Deux dirigeants ont été entendus par les enquêteurs : celui de l'entreprise qui s'approvisionnait en viande en Pologne, et celui d'une entreprise qui semble avoir servi d'intermédiaire.


"Il est hors de question que ce type d'attitude se reproduise". Cette volonté de transparence, "c'est un message envoyé aux entreprises : c'est du pénal, on va jusqu'à deux ans de prison, plus d'un million d'euros d'amende. On va transmettre au procureur" a indiqué sur RTL la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Économie et des Finances Agnès Pannier-Runacher.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter