Pollution à l'ozone : la circulation différenciée reconduite à Paris et mise en place à Lille lundi

Population

POLLUTION - Le pic de pollution à l'ozone se poursuit en Ile-de-France et touche désormais la métropole lilloise. La circulation différenciée est mise en place dans les deux régions pour la journée du lundi 26 août. Seuls les véhicules équipés de certaines vignettes Crit'air pourront circuler. On fait le point.

Chaleur, soleil... et pollution s'invitent au menu des habitants de l'Île-de-France et de la métropole lilloise. L'organisme de contrôle et de mesure de la qualité de l'air Airparif a indiqué que le pic de pollution, déclaré pour la journée de dimanche, se poursuit en Île-de-France lundi. La région lilloise est également concernée par des restrictions de circulations.

Seules les vignettes Crit'air 0, 1 ou 2 autorisées en Île-de-France

Conséquence : Comme pour dimanche, le préfet de police a annoncé la mise en place de la circulation différenciée dès 5h30 à l’intérieur du périmètre délimité par l’A86 (à l’exception de celle-ci) : seuls les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de classe 0, 1 et 2 seront autorisés à circuler. Les autres véhicules seront interdits. 

Voir aussi

Seules les vignettes Crit'air 0, 1, 2 et 3 autorisées dans la métropole lilloise

La circulation différenciée est également mise en place lundi dans la métropole lilloise en raison d'un épisode de pollution à l'ozone. Les véhicules les plus polluants auront ainsi l'interdiction de circuler dans 12 communes de la métropole lilloise dont Lille, Lambersart et Marcq-en-Baroeul, a indiqué la préfecture. 

Seuls les véhicules équipés d'une vignette Crit'air 0, 1, 2 et 3 ou bénéficiant d'une dérogation seront autorisés à circuler lundi de 06H00 à minuit. Les véhicules utilisés à des fins de covoiturage peuvent en revanche circuler quelle que soit leur vignette. Ces mesures pourront être reconduites mardi "si la situation ne s'améliore pas". 

Vitesse réduite

La vitesse maximale autorisée est réduite sur les autoroutes, voies rapides, routes nationales et départementales de les régions concernées.  Voici le détail :

- à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h

- à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h

- à 70 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 90 km/h, ainsi que sur les routes nationales et départementales limitées à 80 km/h ou à 90 km/h

La préfecture de Paris recommande également de limiter, dans la mesure du possible, les déplacements en voiture et de privilégier les transports en communs. 

L'ozone est un polluant dit "secondaire" car il n'est pas émis directement par une activité. Il se forme à partir d'autres polluants qui proviennent des transports, des centrales thermiques, du chauffage, mais aussi sous l'action du rayonnement solaire et par vent faible. C'est pourquoi on dit également que c'est un polluant "photochimique", qui pose donc problème en été, en période d'ensoleillement intense.

Lire aussi

Ses effets sont multiples sur la santé de l'être humain, comme des complications respiratoires ou des irritations des yeux, de la gorge, du nez... Durant ces pics de pollution, il est déconseillé de faire du sport en extérieur ou encore de sortir dehors pour les personnes fragiles, notamment quand l'ensoleillement est à son maximum. L'ozone a également des effets néfastes sur la végétation, les bâtiments et le climat.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter