Pollution au plomb à Notre-Dame : le parvis et les rues adjacentes nettoyées "avant la fin du mois", assure la mairie de Paris

Pollution au plomb à Notre-Dame : le parvis et les rues adjacentes nettoyées "avant la fin du mois", assure la mairie de Paris
Population

PARIS - Près de quatre mois après l'incendie de Notre-Dame, les taux de plomb relevés autour de la cathédrale obligent les autorités à prendre de nouvelles mesures.

Une pollution plus grave que prévue ? Après les multiples révélations de juillet autour du taux de concentration de plomb autour de Notre-Dame et la fermeture du chantier de la cathédrale, la ville de Paris annonce de nouvelles mesures de dépollution. 

Interrogée par Le Parisien, Anne Souyris (EELV) adjointe à la santé à la mairie de Paris se fixe pour objectif que le site soit dépollué dans le mois : "c'est la demande de la Ville à l'Etat. Il faut aller vite." Le site va être être totalement fermé ainsi que des rues adjacentes si - selon les nouveaux relevés rendus public mardi 6 août - elles sont également polluées. Le parvis de la cathédrale doit notamment faire l'objet d'une dépollution particulière afin de ne pas redisperser les poussières de plomb ailleurs. "L'opération doit commencer cette semaine", précise Anne Souyris. 

En vidéo

Plomb : le parvis et les rues adjacentes de Notre-Dame de Paris nettoyées avant la fin de mois

Ces annonces surviennent toutefois près de de quatre mois après le terrible incendie qui a ravagé Notre-Dame. 400 tonnes de plomb sont alors consumées et polluent la cathédrale et ses environs. Le métal toxique a coulé sur les pierres et le sol. L'intérieur et les alentours de la cathédrale sont contaminés.  

Lire aussi

Notre-Dame sous cloche ?

En juillet, le site Mediapart révèle que des prélèvements effectués début mai à l'intérieur et aux alentours de la cathédrale ont mis en évidence des taux de plomb 400 à 700 fois supérieurs au seuil autorisé. Le site révélera plus tard que des taux de concentration au plomb, parfois dix fois supérieurs au seuil d'alerte, ont été relevés dans des écoles proches de l'édifice. 

Si Anne Souyris annonce que les écoles à 500 mètres autour de Notre Dame ont toutes été nettoyées, un autre contrôle aura néanmoins lieu avant la rentrée scolaire. L'adjointe à la mairie de Paris ajoute que les autorités interviendront aussi auprès des établissements privés. En revanche, des relevés demeurent "préoccupants" pour des écoles des Ve et VIe arrondissements situés à 300 mètres des lieux dont le taux de plomb est supérieur à 5000 microgrammes par mètre carré. 

Toujours dans Le Parisien, Anne Souyris appelle les gens vivant et travaillant autour de la cathédrale à se faire dépister, mais également "tous les foyers vivant dans un périmètre de 500 mètres pour avoir un suivi et que le principe de précaution soit appliqué." De quoi satisfaire associations et syndicats ? Pas sûr. Ces derniers doivent se retrouver en fin de matinée pour demander la mise sous cloche de la cathédrale ainsi que la création d'un centre de suivi sanitaire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter