Pollution dans l'Aude après la grande crue de 2018 : 38 enfants surexposés à l'arsenic

Population

Toute L'info sur

L’Aude frappée par des inondations meurtrières

CONTAMINATION - Trente-huit cas cas d'intoxication à l'arsenic ont été mesurés chez des enfants de moins de 11 ans de la vallée de l'Orbiel. Les déchets de l'ancienne mine d'or de Salsigne, charriés par les inondations d'octobre 2018, pourraient la cause de ces empoisonnements.

Une intoxication à grande échelle. Trente-huit enfants vivant dans la vallée de l'Orbiel, dans le nord du département de l'Aude, à proximité de l'ancienne mine d'arsenic de Salsigne, présentent un taux d'arsenic supérieur à la moyenne, a indiqué mardi l'Agence régionale de Santé (ARS) Occitanie. Le 8 juillet dernier, "un dispositif de surveillance clinique et biologique individuelle de l'exposition à l'arsenic des populations de la vallée de l'Orbiel" avait été mis en place. Et sur 103 enfants de 11 ans ou moins testés, 38 ont un taux d'arsenic par gramme de créatinine supérieur à 10 microgrammes/gramme, qui est la valeur de référence chez l'adulte, selon un communiqué de l'ARS. Dix d'entre eux ont un taux supérieur à 15 µg/g.


"Lorsque la concentration trouvée est supérieure à la valeur de référence de 10 µg/g, il est recommandé d'effectuer un prélèvement de contrôle 2 mois après avoir supprimé ou limité les sources d'exposition. En effet, un seul dosage ne peut montrer l'exposition au cours du temps puisque c'est le reflet d'une exposition récente, et non d'une exposition chronique", souligne l'Agence régionale de Santé dans son rapport. Le 20 juin dernier, la découverte de taux d'arsenic plus élevés que la moyenne chez trois garçonnets avait confirmé les craintes des habitants, renforcés ensuite par l'annonce de 20 nouveaux cas. 

Cette contamination aurait pour conséquence indirecte des inondations du 14 et 15 octobre 2018 qui ont dévasté l'Aude, plus particulièrement la vallée de l'Orbiel. La rivière de l'Orbiel et de ses affluents, sortis de leur lit après les pluies, auraient éparpillé dans les villages en aval les déchets d'arsenic de l'ancienne mine d'or de Salsigne. Fermée en 2004, la plus importante mine d'or d'Europe et première mine d'arsenic au monde est considérée comme le site le plus pollué de France, à cause des centaines de milliers de tonnes de déchets toxiques laissées sur place. Et donc charriés par les crues successives.

En vidéo

ARCHIVE - Inondations dans l'Aude : la reconstruction se fait au compte-gouttes

L'inquiétude à l'approche de la rentrée scolaire

Face à l'inquiétude grandissante des habitants, les autorités - qui, depuis les dramatiques intempéries ayant fait 14 morts, se voulaient plutôt rassurantes - avaient pris courant juin un train de mesures, comprenant la suspension des cours d'écoles, aires de jeux et terrains de sport inondés en octobre dernier. Parmi les premiers cas détectés, des taux de métalloïde plus élevés que la moyenne avaient été relevés chez des enfants scolarisés dans ces sites touchés par les crues d'octobre 2018.


À Conques, l'un des villages contaminés, les parents d'élèves pointaient fin juillet l'urgence de la situation à l'approche de la rentrée scolaire, au travers une pétition en ligne d'un millier de fois et un courrier adressé au président Emmanuel Macron et au Premier ministre Edouard Philippe. "Pour mettre les enfants de la vallée de l'Orbiel en sécurité, nous, leurs parents, appelons le président de la République ainsi que l’ensemble des représentants de l'État à faire valoir le principe de précaution en ouvrant une école provisoire hors zone potentiellement polluée dès le 2 septembre prochain", écrivaient-ils. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter