Paris : pas de circulation différenciée prévue ce vendredi

Paris : pas de circulation différenciée prévue ce vendredi

POLLUTION - La circulation différenciée ne devrait pas être reconduite vendredi dans la capitale et son agglomération. La raison ? L'arrivée annoncée des orages dans la soirée de jeudi.

Quand la météo dicte le niveau de trafic. Des orages annoncés dans la soirée devrait apporter un peu de fraîcheur et conduire, par ricochet, au retour à une circulation normale à Paris. "Si la météo est fiable, la mesure de circulation différenciée, mise en place ce jeudi jusqu'à 20 heures, ne devrait pas être reconduite pour vendredi", indique la préfecture de police. 

Ce 25 juin, seules les voitures munies d'une vignette "Crit'Air" de 0 à 2 étaient autorisées à circuler dans l'agglomération parisienne, en raison de la mise en place de la circulation différenciée pour cause de pollution à l'ozone. 

Vitesse réduite

Cette mesure, décidée en raison des fortes chaleurs attendues sur l'Ile-de-France, exclut donc les voitures dotées d'une vignette Crit'Air 3 habituellement autorisées à circuler dans la capitale - épinglée dans une étude comme l'une des villes les plus touchées par la pollution depuis le déconfinement - et les départements limitrophes de la petite couronne. 

Lire aussi

La mesure de circulation différenciée s'accompagne d'autres restrictions comme la réduction de la vitesse maximale autorisée sur les tronçons routiers : 110 km/h sur les portions d'autoroutes normalement limitées à 130 km/h, 70 km/h sur les voies rapides ou routes nationales et départementales d'ordinaire limitées à 80 ou 90 km/h. 

En vidéo

Pollution : cette ville espagnole interdit les voitures dans le centre

Des contrôles avaient été mis en place ce jeudi dans la capitale et ses abords par la préfecture de police de Paris pour faire respectée la circulation différenciée.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Poutine vise l'immunité collective en Russie à l'automne

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre du meurtre de George Floyd

Vacances : les destinations les plus prisées pour cet été

Lire et commenter