Vers un départ de Didier Raoult pour la Chine ? Itinéraire d'une fake news

Didier Raoult compte bien rester à Marseille et n'envisage pas de quitter la France.
Population

À LA LOUPE – L'annonce d'un départ du Pr Raoult, soi-disant courtisé par une université chinoise, a rapidement été démentie par ses équipes. Une fausse nouvelle qui avait néanmoins eu le temps de se répandre comme une traînée de poudre.

Le Pr Raoult va-t-il bientôt faire ses bagages et quitter la France ? C'est ce qu'a indiqué dans ses colonnes Entreprendre, média qui fait partie des Editions Lafont. La rédaction du mensuel a ainsi indiqué que le controversé directeur de l’IHU de Marseille a contacté par le biais d'un courrier, Robert Lafont, PDG du groupe Lafont presse-Entreprendre. 

"Ayant fait partie des rares journalistes à avoir eu un comportement exemplaire durant cette période, j’en profite pour vous réserver la primeur d’une information : mon départ prochain pour la Chine (d’ici la fin de l’été)", aurait ainsi écrit Didier Raoult. Et de préciser : "J’ai en effet été recruté en qualité de Professeur par la Peking University (PUHSC), la faculté de médecine la plus réputée du pays, qui se trouve être très en pointe dans le domaine de la virologie. Il est devenu très compliqué d’entreprendre des projets de recherche dans le domaine de la santé en France, le secteur étant rongé par les querelles partisanes, la bureaucratie tentaculaire et le politiquement correct."

Une fausse adresse mail

Rapidement reprise et largement commentée, cette information s'est finalement révélée fausse. Contacté, le service de presse de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée dirigé par le Pr Raoult a tenu à démentir ces affirmations. "Didier Raoult ne quitte pas l'IHU, et ne part pas en Chine", a-t-il assuré, expliquant qu'une fausse adresse e-mail a été utilisée pour usurper l'identité du médecin et contacter Robert Lafont.

Lire aussi

Libération a tenté de contacter l'auteur de ce message trompeur en envoyant un mail à l'adresse censée imiter celle du Pr Raoult, sans succès. "Nous avons alors reçu des messages d’erreur indiquant que 'l’adresse est introuvable ou ne peut pas recevoir de messages'", écrit le quotidien.

De son côté, la rédaction d'Entreprendre a tenté de rattraper cette boulette en plusieurs étapes. Elle a tout d'abord modifié l'article pour spécifier qu'elle attendait une confirmation officielle de Didier Raoult, tout en mettant son titre au conditionnel. Un article beaucoup moins affirmatif qui a même fini par être supprimé, remplacé par un message d'excuses.

"Une succession de circonstances (et un manque de contrôle dans le processus de vérification concernant cet article) nous ont conduits à publier cette information qui s’est révélée inexacte. Ce fut une erreur. Une regrettable méprise. La publication de ce type d’information requiert des règles de prudence et de contrôle. Cet incident nous amène à nous interroger sur notre dispositif de vérification", a indiqué la rédaction du mensuel. "Soyez assurés que nous mettrons tout en œuvre pour que ce type d’incident ne se reproduise plus à l’avenir."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent