Que fête-t-on réellement le 14 juillet ?

Population

Toute L'info sur

À la loupe

À LA LOUPE - Le 14-Juillet est une fête nationale toujours aussi populaire. L'occasion pour les Français de se souvenir de la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, qui marqua le début de la Révolution française. Mais savez-vous que vous célébrez peut-être un autre événement ?

Cela fait 139 ans que le 14 juillet est la fête nationale française. Dans l'esprit de tous les Français, cette date marque la prise de la Bastille en 1789, événement qui entraîna la Révolution française. Si nous apprenons tous cela par cœur à l'école, le 14 juillet est aussi la date d'un autre événement fondateur de la Nation : la fête de la Fédération, un rassemblement populaire qui eut lieu le 14 juillet 1790.

Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, la loi du 6 juillet 1880, qui retient la date du 14 juillet comme étant la fête nationale, n'en mentionne pas la raison. Alors, auquel des deux événements fait-il référence ?

Lire aussi

Prise de la Bastille ou ... Fête de la Fédération ?

Le 14 juillet est déclaré fête nationale, et jour férié, depuis une loi du 6 juillet 1880. Ce texte fait partie d'un ensemble de mesures symboliques, portées par la nouvelle majorité républicaine à la Chambre des représentants élue un an plus tôt. Parmi ces mesures : le siège du pouvoir est ramené de Versailles à Paris, les communards parisiens bénéficient de l'amnistie, "La Marseillaise" devient l'hymne officiel et du 14 juillet est définitivement retenu comme jour de la fête nationale. Mais célèbre-t-on réellement ce jour-là : prise de la Bastille ou fête de la Fédération ?

La réponse se trouve dans les discussions des parlementaires vue de l'établissement d'une fête nationale. Dans le rapport du fait au nom de la commission du Sénat chargée d’examiner le projet de loi mentionne bien les deux événements, il est explicitement dit : "[...] Rappelons que le 14 juillet 1789, ce 14 juillet qui vit prendre la Bastille, fut suivi d’un autre 14 juillet, celui de 1790, qui consacra le premier par l’adhésion de la France entière, [...]. Cette seconde journée du 14 juillet, qui n’a coûté ni une goutte de sang ni une larme [...]. Le 14 juillet 1790 est le plus beau jour de l’histoire de France, et peut-être de toute l’histoire." La date retenue du 14 juillet prend donc le caractère d'une seule célébration pour ces deux événements marquants. 

Qu'est-ce que la fête de la Fédération ?

Si la fête de la Fédération ne vous dit pas grand-chose, c'est parce que cet événement apparaît de moins en moins dans nos livres d'histoire. Dans l'esprit des Français, le 14 juillet est avant tout la prise de la Bastille. Ce jour où, en 1789, des émeutiers parisiens assiégèrent la prison de la Bastille afin d'en récupérer les armes. 

Durant l'été 1789, suite à l'effondrement du pouvoir central, des fédérations se constituent un peu partout dans les Provinces du Royaume de France. Il s'agit de rassemblements de soutien aux Gardes nationaux. Face à la popularité de ces mouvements locaux spontanés, La Fayette appelle à la réunion d'une grande Fédération nationale qui regrouperait les représentants des fédérations des Provinces dans la capitale. La date sera fixée au 14 juillet, un an jour pour jour après la prise de la Bastille. 

Cette journée marque l'histoire par son caractère apaisé et de concorde. Lors d'une cérémonie organisée sur le Champ-de-Mars, le roi Louis XVI prêta serment à la Nation devant des dizaines de milliers de Parisiens. Talleyrand célébra même une messe. Rien ne laisse présager alors du climat de terreur dans lequel s'enfoncera le pays seulement quelques mois après, avec  le renversement de la monarchie le 10 août 1792. 

Une seconde fête de la Fédération aura lieu en 1791, puis l'écho de cet événement s'estompa. 

Lire aussi

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse alaloupe@tf1.fr

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter