Ramadan 2019 : l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois de jeûne, a lieu ce mardi 4 juin

Ramadan 2019 : l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois de jeûne, a lieu ce mardi 4 juin

RELIGION - L'Aïd el-Fitr 2019, la fête de la rupture du jeûne qui marque la fin du mois sacré de ramadan, aura lieu mardi, a annoncé lundi soir le Conseil français du culte musulman (CFCM).

La fête de l'Aïd el-Fitr est fixée au 4 juin 2019, a annoncé la Grande mosquée de Paris lundi soir. L'annonce a été faite par le CFCM à l'issue d'une "nuit du doute" à la grande mosquée de Paris, convoquée comme chaque année pour déterminer les dates de début et de fin du ramadan sur la base de l'observation du croissant lunaire, en conformité avec le choix opéré par les principaux pays arabo-musulmans.

Le ramadan 2019 - ou 1440 selon le calendrier musulman - avait commencé le lundi 6 mai à l'aube. À l'issue de la "Nuit du doute", les dignitaires religieux français ont choisi la même date que l'Arabie saoudite et le Qatar, qui avaient annoncé plus tôt dans la journée le choix du 6 mai.

Lire aussi

Lire aussi

Le mois du ramadan correspond au neuvième mois du calendrier musulman. Selon la tradition, c'est au VIe siècle, lors du neuvième mois du calendrier que la "révélation du Coran" est apparue. Chaque année, pour décider de la date officielle du ramadan, le Conseil français du culte musulman (CFCM) doit trancher lors de la "Nuit du doute", ou "Nuit de l'annonce", organisée à la mosquée de Paris en fin de journée. Des représentants de fédérations musulmanes françaises doivent alors observer le ciel et, si une lune apparaît dans le ciel, le ramadan doit débuter le lendemain. 

Dans le cas contraire, le ramadan débute le jour suivant. Mais le CFCM prend aussi en compte les choix des autres pays musulmans, notamment dans le Maghreb et la péninsule arabique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tests salivaires à l'école : Blanquer annonce l'embauche de 1700 "médiateurs" pour les accélérer

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Les 65-75 ans avec comorbidités "peuvent se faire vacciner" avec AstraZeneca, annonce Olivier Véran

Mesures de restriction : pourquoi Emmanuel Macron fixe-t-il un horizon de "4 à 6 semaines" ?

EN DIRECT - Sarkozy condamné : Guillaume Peltier dénonce une décision "disproportionnée et extravagante"

Lire et commenter