Rassemblements, déplacements, consignes d'hygiènes : quelles sont les nouvelles recommandations des autorités face au coronavirus ?

Rassemblements, déplacements, consignes d'hygiènes : quelles sont les nouvelles recommandations des autorités face au coronavirus ?
Population

MESURES - Alors que la France est entrée dans le "stade 2" de la mobilisation contre l'épidémie de Coronavirus Covid-19, de nouvelles mesures de précaution ont été détaillées samedi. On récapitule.

Face à une épidémie qui se profile, les Français vont devoir adapter leur quotidien. Alors que le pays est désormais dans le "stade 2" de sa stratégie pour tenter d'endiguer le coronavirus Covid-19, le ministre de la Santé Olivier Véran a détaillé samedi une série de mesures immédiates, ainsi que des consignes d'hygiènes qui s'appliquent à tous. 

Outre l'annulation d'événements comme la clôture du Salon de l'Agriculture et semi-marathon ce dimanche à Paris, le plus grand marché international des professionnels de l'immobilier le Mipim de Cannes, le carnaval d'Annecy ou encore l'interdiction de rassemblement dans le département de l'Oise, des mesures et recommandations à plus long terme ont été émises. En voici un rappel. 

Lire aussi

Eviter les grands rassemblements

Le ministre de la Santé a annoncé samedi l'annulation de tous les événements rassemblant plus de 5000 personnes dans un espace confiné, ainsi que certains événements en plein air jugés à risques. Cela concerne par exemple les concerts prévus dans des grandes salles, à Paris comme en province. Les préfets pourront ainsi annuler, en lien avec le maire, des rassemblements de toute nature "quand ils conduisent à des mélanges avec des populations venues de zones où le virus circule possiblement", a précisé Olivier Véran. S'agissant des grands rassemblements sportifs, les décisions seront prises au cas par cas. Ainsi, si dimanche 1er mars, le semi-marathon de Paris, auquel devaient participer près de 44.000 coureurs, a été annulé, il a toutefois été décidé de maintenir le derby rhodanien en L1 entre Lyon et Saint-Etienne à Décines. 

A Nantes, c'est le concert de Gims, prévu le 7 mars au Zénith, qui a été annulé. 

Dans les cas spécifiques de l'Oise, un des "clusters" identifiés de la propagation du coronavirus en France, les habitants de huit communes (Crépy-en-Valois, Creil, Vaumoise, Lamorlaye et Lagny-le-Sec, Montataire, Nogent-sur-Oise, Villers-Saint-Paul) sont appelés à éviter les déplacements inutiles et à limiter ces derniers aux démarches essentielles (courses, etc.) et les écoles de ces localités resteront fermées lundi.  Tout rassemblement collectif sur l’ensemble du département est interdit par arrêté préfectoral jusqu'au samedi 14 mars.

Une mesure qui vaut aussi pour la commune de La Balme (Haute-Savoie), autre foyer identifié du virus.  

Voyager... avec prudence

Compte tenu de l’évolution de l’épidémie, "il est préférable de différer les déplacements à l’étranger, dans toute la mesure du possible", indique le Quai d'Orsay. Sur son site, le ministère des Affaires étrangères tient à jour ses conseils aux voyageurs en fonction des pays de destination

Consignes d'hygiène

Pour le reste de la population, des recommandations plus générales sont émises par les autorités. A commencer par les mesures de prévention de base : se laver régulièrement les mains (une fois par heure) ou utiliser une solution hydro-alcoolique, tousser ou éternuer dans le pli de son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique. 

D'ores et déjà, il est recommandé d'éviter la bise ou la poignée de main lorsqu'on se salue. Les personnes revenant de zones jugées à risques doivent éviter les "contacts sociaux", et en cas de symptômes, rester à leur domicile, porter un masque chirurgical au contact d'autres personnes et contacter le 15. 

A noter qu'en l'absence de symptômes et de recommandation médicale, il n'est pas nécessaire de porter un masque. 

Des consignes officielles reprises notamment par les autorités religieuses, dont le Conseil français du culte musulman (CFCM) et le diocèse de Paris. Ce dernier a recommandé samedi aux fidèles de ne plus se serrer la main et a annoncé que les bénitiers seraient vidés par mesure de précaution. 

Transports en commun, élections

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

A ce stade, il n'existe pas de restriction dans le recours aux transports en commun pour se déplacer sur le territoire. De la même manière, les autorités ont écarté jusqu'ici l'hypothèse d'un report des élections municipales, prévues les 15 et 22 mars sur l'ensemble du territoire français. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent