Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

MESURES - Pour faire face à l'accélération de l'épidémie de coronavirus en France, Emmanuel Macron devrait annoncer mercredi soir un reconfinement national. Toutefois, l'exécutif envisagerait pour l'heure de maintenir ouverts les écoles et les collèges. La question des lycées n'est en revanche pas tranchée.

"Il faudra jongler entre le télétravail, les devoirs des enfants à la maison, etc.Cela m'inquiète beaucoup". Alors qu'un reconfinement national de quatre semaines minimum semble désormais se profiler, l'angoisse de cette mère de famille de Palavas-les-Flots (Hérault) est celle de nombreux Français. Le spectre des difficultés des mois de mars et avril derniers refait surface dans de nombreux foyers. 

Mais cette fois le gouvernement pourrait choisir une formule différente. Selon nos informations, l'exécutif réfléchissait mercredi matin à maintenir les écoles, mais également les collèges ouverts, la question des lycées n'ayant pas été tranchée. Une solution qui supposerait de nombreuses précautions sanitaires. 

"Les enfants sont moins contaminés et moins contaminants mais il faut tout de même renforcer les mesures existantes. Cela passe par une aération des classes supérieure à la normale et un non-mixage des classes, notamment à la cantine", avance ainsi Robert Cohen, pédiatre et infectiologue. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Lire aussi

La question du port du masque obligatoire pour les jeunes enfants (à partir de 6 ans) pourrait en outre être remise sur la table. 

Quid des lycées et universités ?

L'incertitude règne au sein du gouvernement quant aux lycées et universités. Faut-il laisser ces établissements ouverts ? Certains spécialistes estiment que ce ne serait pas raisonnable. L'épidémiologiste Antoine Flahault s'en explique : "Dans ce groupe d'âge que représentent les jeunes et les étudiants, on sait que de nombreux clusters se forment, s'entretiennent. Ils risquent ensuite de passer aux âges les plus élevés". 

Dans ces établissements, un scénario intermédiaire, défendu par les syndicats enseignants, pourrait aussi voir le jour : l'accueil des élèves en demi-groupes. Selon Jean Rémi Girard, professeur de lycée et membre du Syndicat national des lycées et collèges (SNALC), ce choix présenterait plusieurs avantages. "Les élèves peuvent être à un mètre de distance les uns des autres. Ils sont moins nombreux dans la cour de récréation", soutient t-il, tout en déplorant que cette hypothèse des demi-classes n'ait "pas été mise en place à la rentrée."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 en France : plus de 400 décès à l'hôpital en 24h et environ 4.000 cas confirmés

Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire, comment en sommes-nous arrivés là ?

Isolement des patients Covid : "Il faut arrêter de contraindre les libertés", estime le Pr Juvin

Accident de Romain Grosjean : le monde de la F1 applaudit le "halo" de sécurité, autrefois décrié

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

Lire et commenter