L'exécutif recommande le télétravail "cinq jours sur cinq"... quand c'est possible

L'exécutif recommande le télétravail "cinq jours sur cinq"... quand c'est possible

TRAVAIL ET CONFINEMENT - Jean Castex a demandé ce jeudi à ce que le recours au télétravail soit "le plus massif possible" pendant le confinement, tout en détaillant les nouvelles consignes qui s'appliquent aux secteurs privé et public ainsi que le cas des activités où la mesure n'est pas applicable.

"Le recours au télétravail doit être le plus massif possible". Au lendemain de l'annonce par Emmanuel Macron d'un nouveau confinement face à une deuxième vague de l'épidémie de Coronavirus, Jean Castex a précisé que, dès ce vendredi, "dans le secteur privé, toutes les fonctions qui peuvent être télétravaillées doivent l'être cinq jours sur cinq". Et de souligner : "Cela sera inscrit dans le protocole national en entreprise qui sera en ligne ce soir dans le cadre d'un dialogue social dont je salue ici le haut sens des responsabilités." Une décision qui, pour vivement encouragée qu'elle soit, ne peut toutefois pas avoir valeur de contrainte auprès des entreprises. Malgré tout, la ministre du Travail Elisabeth Borne a martelé jeudi soir que lorsqu'il est possible, "le télétravail n'est pas une option", mais "une obligation"

S'agissant du secteur public, le Premier ministre a indiqué lors de sa présentation du plan de reconfinement à l'Assemblée nationale que "pour tous les agents dont les missions peuvent être principalement ou totalement exercées à distance le télétravail se fera également cinq jours sur cinq".

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Lire aussi

Et pour les autres ?

"Pour les autres, ceux pour qui le télétravail n'est pas possible et dont les activités resteront autorisées, des attestations dérogatoires permettront de poursuivre l’activité", a-t-il en outre souligné, insistant sur le fait que "le secteur du BTP doit continuer à travailler, nos usines doivent fonctionner, nos agriculteurs doivent poursuivre leurs activités". Enfin, il a rappelé que 

les bureaux de poste et les guichets de service public seront maintenus ouverts.

Les entreprises de l'événementiel et "les secteurs du cinéma et du spectacle vivant" seront quant à eux fermés, a-t-il aussi indiqué. 

Rappelant que "nous devons tout faire pour éviter de connaitre une chute de l'activité économique aussi brutale qu'au printemps dernier", le Premier ministre a appelé à "travailler autant que possible, bien entendu dans des conditions sanitaires protectrices et tout en stoppant la circulation virale", car "le chômage et la pauvreté peuvent aussi tuer".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Covid-19 : 12.580 cas positifs supplémentaires en 24 heures en France

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : Darmanin condamne "des violences inacceptables contre les forces de l'ordre"

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter